Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 15 février 2014

Les mots

Les mots me fuient, ils rient, en ribambelle

Ils volent vers les confins de mon imaginaire

Moi, je reste sur la Terre, dans mes bottes de plombs

J'y écris des bricoles, des misères dérisoires

Des miettes d'émotion, des ersatz de vers

Sur des papiers jaunis qui sentent le moisi

Si je m'ouvrais les veines, cette encre écarlate

Suffirait-elle à faire renaître ma vieille inspiration?

Commentaires

Bonjour Enriqueta... Inutile de t'ouvrir les veines, ton encrier n'est pas sans inspiration sur la muse, oh certes elle peut nous déserter, nous ne sommes que des "hommes" après tout avec le droit à des faiblesses... clin d'oeil de jill

Écrit par : jill bill | vendredi, 14 février 2014

Un très beau poème sur les difficultés de la création et le sentiment de vide ou d'ennui, mais il est la preuve que tu continue de créer pour notre plaisir!

Écrit par : mansfield | dimanche, 16 février 2014

Oh tu sais je cois que nous sommes beaucoup à nous retrouver en panne d'inspiration, ne serait-ce pas le mal du siècle, la blogomanie, avant cette façon de communiquer jamais je n'étais en panne car je ne cherchais pas l'inspiration à tout prix ;)
Des mots joliment dits!!!
Bisous
Domi.

Écrit par : dimdamdom59 | jeudi, 20 février 2014

Il vient toujours un temps où l'on écrit avec son sang !

Écrit par : Catheau | samedi, 22 février 2014

Les commentaires sont fermés.