Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 janvier 2014

Judith

Judith.jpg

Judith Ellen Light

En cherchant ma Judith, je suis tombée sur celle-ci, une actrice sympathique qui me rappelle une série que je regardais autrefois "Madame est servie". Ce n'était pas une série extraordinaire mais elle a pour moi comme un parfum d'"enfance". Cette actrice continue à vivre de son art et semble avoir une vie privée paisible (ce qui est rare pour une actrice américaine). ça fait plaisir de savoir qu'elles ne finissent pas toutes, abandonnées de la profession, dépressives, droguées ou mariées pour la 20e fois (avec un petit jeune qui pourrait être leur petit fils).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Judith_Light

lundi, 27 janvier 2014

Défi n° 115 Amstramgram

Le premier livre qui passe à ma portée est un manuel de géographie de seconde. Mes dix mots sont : durable, Etat, Shenzhen, développé, majorité, planisphère, énergétique, biologique, laitage, agriculture.

 

Défi.jpg

 

Et oui, je suis obnubilée, je n'ai jamais les neurones au repos, je ne pense qu'au développement durable, mes pensées passent d'un Etat à un autre, je connais Curitiba, Tombouctou ou Shenzhen mieux que ma poche, et cela sans jamais y être allée. La mondialisation et la puissance des pays développés et émergeants me hante car la misère est la règle de la majorité.

J'ai dans la tête des planisphères qui dansent et les bilans énergétiques me mettent en transe. Je défends l'écologique et le biologique, je compte les quotas pour le laitage et les ethnies. Le tourisme, le commerce, l'industrie et l'agriculture sont mon fonds de commerce, c'est pas une sinécure.

Je suis obsédée par la géographie, je l'enseigne aux grands et aux petits.

(Pour les Croqueurs de mots)

samedi, 25 janvier 2014

La photo de la semaine

DSCN9784.JPG

"Je regarde le soleil à travers les nuages

et je chasse de ma vie tous les mauvais présages"

Photo.gif

 

(Pour Amartia)

mercredi, 22 janvier 2014

Grégoire

 

imagesCAUFA7CT.jpg

 

Grégoire aime les boudoirs

Il en mange tous les soirs

Perché sur un accoudoir

Il est bizarre ce Grégoire!

 

(Pour Jill Bill)

lundi, 20 janvier 2014

Ma peine

J'écoute l'océan qui me parle d'antan

Ma peine est un manteau qui laisse passer le vent

Ma peine est un manteau qui laisse passer la pluie

Mon cœur est à jamais destiné à la nuit

samedi, 18 janvier 2014

La photo de la semaine

DSCN9650.JPG

Hommage à la fée électricité

Mercredi 15 Janvier 2014 17h - 19h

coupure d'électricité... Il commence à faire nuit...pas d'internet, pas de télévision, pas de lecture (sans lumière), pas de téléphone (téléphone fixe coupé et pas de réseau SFR), pas d'eau chaude, pas de repas chaud (cuisinière électrique) et personne avec qui discuter (sauf mon chat).  Pas de lampadaires dans les rues de ma ville, ma quartier est plongé dans le noir. Je me sens isolée du monde entier. J'allume des bougies, je défais mon sapin de Noël pour m'occuper et je médite sur ma dépendance à l'électricité. La société a fait de moi une dépendante à celle qu'on appelait une fée au XIXe siècle. Je ne peux plus vivre sans elle. Est-il raisonnable de dépendre ainsi d'une seule énergie? Il suffit de couper l'électricité dans une ville et c'est le blackout total. Je suis une citadine, je suis dépendante. Ma liberté n'est qu'illusion.

 

jeudi, 16 janvier 2014

Rien

Rien,

Comme une absence de tout, du mal comme du bien

Un vide émotionnel, un néant impassible

Comme un éloignement entre moi et moi-même

Mes mots ne sont pas là et pas ailleurs non plus

Rien

mercredi, 15 janvier 2014

Héloïse

Héloïse ou Eloïse est un prénom destiné aux briseuses de coeur, tels que l'on chanté Barry Ryan et Claude François.



Barry Ryan - Eloise 1968 par peter95000

Sortie en 1968, cette chanson se vend à environ 5 millions d'exemplaires à travers le monde, atteint la deuxième place au classement des meilleurs ventes britanniques, et la première place en France.

"Personne n'a souffert autant que moi

Tu es à moi, tu me reviendras

Personne n'a le droit de te garder, te garder !

Je suis le seul qui peut t'aimer, qui peut t'aimer, le seul

Moi, toi, toi, toi, toi, mon Eloïse

Oh je t'appelle, puisque je t'aime

Non, non, non, non, non, mon Eloïse

Reviens-moi vite, il faut que tu reviennes

Non, non, non, non, non..."

Les paroles ne cassent pas trois pattes à un canard mais quand on souffre d'amour, tout est permis!

lundi, 13 janvier 2014

Défi n° 114 Voeux pour l'an nouveau

Prenez-les comme des voeux ou comme des résolutions...

 

Défi.jpg

 

1. Indignez-vous! Ne vous laissez pas exploiter par les riches, ne vous laissez pas priver de vos droits par les patrons et les  hommes politiques. (Et relisez le fabuleux texte de Stéphane Hessel)

"Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous, d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux."

Stéphane Hessel

2. 

"Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. " Che Guevara.

"Créer, c'est résister.

Résister, c'est créer."

 

Stéphane Hessel

3. Faites de 2014 une révolution de velours!

"Aussi, appelons-nous toujours à une véritable insurrection pacifique contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l'amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous." Stéphane Hessel


http://www.babelio.com/auteur/Stephane-Hessel/104203/cita...

 

Bonnet rouge 2.jpeg


(Pour Jeanne Fadosi et les Croqueurs de mots)

samedi, 11 janvier 2014

La photo de la semaine

 

J'ai revu "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", il y a peu de temps, un film que j'ai adoré et vu trois fois au cinéma et plusieurs fois à la télévision. Je suis tombé à nouveau sous le charme.

Amélie4.jpg

Aussi je triche en ressortant cette vieille photo du pavillon utilisé dans le film comme celui du père d'Amélie. Dans le film il est censé être à Enghien-les-bains mais en fait il est à Eaubonne, à côté de la gare d'Ermont-Eaubonne. Je descends de temps en temps à cette gare car ma mère habite une commune voisine.

Amélie2.jpeg

Cette maison a vue sur le poste d'aiguillage de la gare. J'étais allée la voir après la sortie du film et j'avais constaté qu'il y avait bien des nains de jardin dans le jardin. Quant à la gare d'Ermont-Eaubonne (dans le film celle d'Enghien-les-Bains), elle a beaucoup changé depuis le film. Cela m'a ému de revoir le couloir de cette gare tel qu'il est dans le film (quand Amélie manque le train pour la gare du Nord et dort dans un photomaton) car j'ai connu cette gare ainsi jusqu'à l'âge de 23 ans. Tout ce qu'on voit dans le film, de l'intérieur de la gare n'existe plus. Maintenant c'est une gare moderne dans laquelle je n'ai aucun souvenirs.