Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 avril 2014

La porteuse

Je porte tous les fruits d'une incertaine récolte

Je porte les bannières lourdes de vos chagrins

Je porte, je porte

Je suis porteuse

Mais qui est-ce qui me porte, moi?

Je porte le bonheur d'un possible avenir

Je porte le malheur de ceux que l'on afflige

Je porte, je porte

Je suis porteuse

Mais qu'est-ce qui me porte, moi?

Je porte les espoirs des grands inconsolables

Je porte les paroles de tous les silencieux

Je porte, je porte

Je suis porteuse

Mais qui est-ce qui me porte, moi?

Je porte les couleurs de vos vies éphémères

Je porte les fardeaux que vos épaules dédaignent

Je porte, je porte

Je suis porteuse

Mais qu'est-ce qui me porte, moi?

Je porte les clefs des champs, d'une possible victoire

Je porte aussi la plume d'une morne inspiration

Je porte, je porte

Je suis porteuse

Mais qui est-ce qui me porte, moi?

Commentaires

coucou
moi le blog de chez overblog est entrain de couler tout doucement , je met un article lorsqu'ils me relancent et c'est tout
bonne soirée
bisous

Écrit par : cerise | dimanche, 20 avril 2014

Elle porte la pauvre mais personne ne se soucie de savoir si c'est pas trop pesant à la fin....

Écrit par : jill bill | dimanche, 20 avril 2014

Porter tout le monde c'est fatigant à la fin...

Écrit par : écureuil bleu | mardi, 22 avril 2014

Les commentaires sont fermés.