Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 juin 2014

Défi n° 126 Les chaises abandonnnées

 

Croqueurs.jpg

 

Trois chaises dans une clairière

Evoquent tous les derrières

Qu'elles ont eu en plénière

 

Elles se souviennent des fiers

Des culs de roturières

Et des fesses tracassières

 

Trois chaises très altières

Recouvertes de lierre

Se rappellent leur carrière

 

Elles n'oublient pas hier

Les miches buissonnières

Et les culs durs comme pierre

 

Trois chaises dans un pré

Aux mots exagérés

Et discours acérés

 

Dénigrent les sacrés

Les joufflus modérés

Et les séants lettrés

 

Trois chaises désoeuvrées

De rouille empourprées

Vitupèrent et maugréent

 

Elles fustigent les timbrés

Les fesses désespérées

Et les culs honorés.

 

(Pour Jeanne Fadosi et les croqueurs de mots)

 

samedi, 28 juin 2014

La photo de la semaine

Champignons de printemps

(photos du mois de Mai)

(Pour Amartia)

 

Photo.gif

 

 

DSCN0772.JPG

 

 

DSCN0775.JPG

 

 

DSCN1044.JPG

 

 

DSCN1045.JPG

 

mercredi, 25 juin 2014

Rémi

Rémi2.jpg

Rémi, c'est le petit garçon au premier rang à gauche.

L' école de Franqueville en Normandie, en 1910.

(et c'est mon grand-père)

Son jeune âge lui a permis d'échapper à la première guerre mondiale où il a perdu deux de ses frères (l'un est mort de blessure et l'autre de maladie). Il n'a pas fait non plus la deuxième. C'était un grand marcheur et globe-trotteur.

(Photo restaurée par moi. Elle avait  plein de tâches jaunes et blanches. C'est la première fois que j'utilisais paintshop pro, avec les conseils de mon compagnon. Je suis très fière de moi.)

dimanche, 22 juin 2014

Dernière danse

Sur ce chemin en ton absence

Je danse avec le vent, la pluie

J'erre au sein de l'indifférence

Se mêlent hier et aujourd'hui

 

Je sonde mon coeur sans indulgence

Je danse avec la peine, l'ennui

Dans tout Paris je m'abandonne

Se fondent le silence et le bruit

 

De la Défense à la Sorbonne

Je danse avec le jour, la nuit

Comme une furieuse amazone

Je tourbillonne et je m'oublie

 

(Inspiré par la chanson d'Indila "Dernière danse")

mercredi, 18 juin 2014

Adèle (et Ernest)

Adele - Rolling In The Deep

Chanteuse britannique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Adele

 

Ernest.jpg

 

Chanteur français

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2014/05/29/ernest-fantasmagorique/

 

( Pour Jill Bill )

lundi, 16 juin 2014

Défi n° 125 La Joconde

 

Croqueurs.jpg

 

Au Louvre, soudain la Joconde

Interpelle une maussade burgonde

Qui jette un coup d'oeuil à la ronde

Avant de dire :"Oui? Madame Mona Lisa?"

Alors commence dans le brouhaha

Un drôle de dialogue à deux voix

Mona rêvait d'être blonde

Et de parcourir le monde

Rosemonde, la burgonde, lui donna du moka

Et lui raconta le Kamtchatka

Mona songe devant la mappemonde

En projets fous elle abonde

Rosemonde, du monde, en est revenue, ah!là!là!

Métro, boulot, dodo, vraiment que pouah!

Mona Lisa veut faire une véritable fronde

Pour plus jamais qu'au Louvre elle se morfonde

Rosemonde entend alors :"abracadabra!"

Dit par un magicien qui passait par là

Mona est heureuse dans la peau de Rosemonde

En 2014 elle se sent futée et gironde

Rosemonde, dans son tableau, se prend pour Marie Leczinska

L'amour des visiteurs fait d'elle une vraie diva.

 

(Pour Eglantine Lilas et les Croqueurs de mots)

 

samedi, 14 juin 2014

La photo de la semaine

Quand on a de la chance prendre un oiseau en photo ça peut donner ça

 

DSCN1008.JPG

 

 

DSCN0805.JPG

ou ceci

 

DSCN1062.JPG

 

DSCN0799.JPG

ou encore cela

 

DSCN1101.JPG

 

 

DSCN0795.JPG

ou encore ceci

DSCN0787.JPG

Ce qui n'est pas extraordinaire mais tout à fait sympathique...

 

 

Mais quand on n'a pas de chance, qu'on a un vieil appareil fatigué ou qu'on n'est pas douée

ça donne le plus souvent ça

DSCN0806.JPG

ou ceci

DSCN0789.JPG

ou pire encore...

 

DSCN1056.JPG

 

 

Moralité : faire une photo d'un oiseau n'est pas chose aisée...

Merci à tous les oiseaux qui ont accepté de poser sur mes photos, notamment le premier, ce gentil moineau (qui serait en fait une mésange, d'après Oxygène) qui est venu me saluer un matin, sur le rebord de ma loggia, alors que je prenais mon hibiscus en photo.

Photo.gif

(Pour Amartia)

lundi, 09 juin 2014

J'adore l'histoire

"- J'adore l'histoire.

- Comme je vous envie! J'en ai lu un peu par devoir; mais je n'y vois rien qui ne m'irrite ou ne m'ennuie : des querelles de papes et de rois, des guerres ou des pestes à chaque page, des hommes qui ne valent pas grand'chose, et presque pas de femmes,-c'est très fastidieux; et parfois je me dis qu'il est surprenant que ce soit si ennuyeux, car une grande partie de tout cela doit être imaginée de toutes pièces. Les paroles mises dans la bouche des héros, leurs pensées, leurs projets, oui, tout cela doit être de pure invention, et ce qui me plaît le plus dans les autres livres, c'est précisément l'invention.

- Vous trouverez, dit Mlle Tilney, que les historiens ne sont pas toujours heureux dans leurs élans de fantaisie et qu'ils déploient de l'imagination sans exciter l'intérêt. Moi, j'adore l'histoire et accepte le faux avec le vrai. Pour les faits essentiels, les sources de renseignements sont les ouvrages antérieurs et les archives. N'est-ce donc rien? On croit tant à d'autres choses que l'on n'a pas vues soi-même! Quant aux embellissements dont vous parlez, je les aime comme tels. Si une harangue est bien tournée, je la lis avec plaisir - que m'importe son auteur?- et sans doute avec un plaisir bien plus vif, oeuvre de M. Hume ou du docteur Robertson, que si elle eût reproduit les paroles mêmes de Caractacus, d'Agricola ou d'Alfred le Grand.

- Vous aimez l'histoire. (...) Si les historiens trouvent des lecteurs, tout est bien. Mais je croyais qu'ils s'obstinaient à emplir de grands volumes, sans autre résultat que de tourmenter les petits garçons et les petites filles.

- Qu'ils torturent les petites filles et les petits garçons, on ne peut le nier; mais - traitons-les moins légèrement - ils sont parfaitement aptes à torturer des lecteurs dont la raison soit entièrement développée. Je dis " torturer" d'accord avec vous, au lieu d' "instruire", supposant que ces deux mots sont devenus synonymes."

Jane Austen , extrait de "Catherine Morland", dialogue entre Mlle Tilney et Catherine Morland.

Je viens de lire tous les Jane Austen sur ma liseuse (sauf "Mansfield Park" que je n'ai pas trouvé en téléchargement gratuit). J'ai bien aimé mais je dois dire que j'ai été un peu déçue car je m'attendais à trouver dans les romans, autre chose que dans les adaptations cinématographiques. Je pensais qu'il y avait des détails du roman qui avaient du être abandonnés par les cinéastes ou bien qu'ils avaient mis en scène une interprétation personnelle de ces romans. Mais non, ils ont collé aux romans, à la virgule près, notamment pour "Raison et sentiments" et "Orgueil et préjugés". J'exagère, il y a quand même quelques différences, mais toujours à l'honneur du cinéaste et non l'inverse, c'est à dire que ce qui est ajouté ou supprimé (des détails minuscules) est toujours mieux que l'original. Exception faite de "Catherine Morland". La lecture de ce roman éclaire vraiment les pensées, les idées et les actes de Catherine et de ceux qui l'entourent. On comprend beaucoup mieux l'histoire que dans l'adaptation cinématographique (qui s'appelle "Northanger Abbey") qui a des longueurs et qui m'avait laissée "sur ma faim". C'est donc mon roman préféré de Jane Austen, tandis qu'au cinéma mes films préférés adaptés de Jane Austen sont ceux qui racontent "Raison et sentiments" puis "Orgueil et préjugés".

Filmographie :

"Raison et sentiments" adapté par Emma Thompson et réalisé par Ang Lee + adapté par Andrew Davies, réalisé par John Alexander.

"Orgueil et préjugés" adapté par Andrew Davies, réalisé par Simon Langton + adapté par Déborah Mogach et Emma Thompson, réalisé par Joe Right.

"Northanger Abbey" adapté par Andrex Davies, réalisé par Jon Jones.

"Persuasion" adapté par Simon Burke, réalisé par Adrian Shergold.

"Emma" adapté par Andrew Davies, réalisé par Diarmuid Lawrence.

"Manfield Park" adapté par Maggie Wadey, réalisé par Iain B. Mac Donald.

+

"Sanditon" roman commencé par Jane Austen et finit par une romancière anonyme d'aujourd'hui.

07:26 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 04 juin 2014

Paula (et Isidor)

Tous les soirs, la belle Paula

Retrouve Isidor dans son lit

Mais Isidor n'est pas son mari

 

Heureux dans leur dolce vita

Ils partagent toutes leurs nuits

Bien qu'Isidor ne soit pas son mari

 

 

...........................

 

 

Femme evec un chat Renoir.jpg

Femme avec un chat (Renoir)

............................

Isidor, de Paula est le chat

Paula, d'Isidor est la maîtresse-amie

............................

"What did you expect?"*

*slogan d'une célèbre publicité

.......................................

 

DSCN0549.JPG

DSCN0555.JPG

DSCN0572.JPG

Et voici Isidore, le chat de ma mère (un main coon)

 

lundi, 02 juin 2014

Défi n° 124 Crémaillère

 

 

Défi.jpg

 

crémaillère d.jpeg

J'ai préparé ma crémaillère

J'ai préparé de belles chansons

De gros poulets et des bières

De bons mets et des boissons

Une semaine de vraie fourmilière

Le ménage plus que de raison

Pour pas qu'ce soit une pétaudière

Que mes invités soient marrons

J'suis crevée comme une cantinière

Je n'ai plus le goût des flonflons

Derrière l'allée des roses trémières

Je m'endors sur l'qu'en dira-t-on

Qu'une autre fasse sa crémaillère

Pour que j'en profite à foison

 

crémaillère 3.jpeg

 

 

(Pour Domi et les Croqueurs de mots)

 

 

Diplome1 B.jpg