Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 28 juillet 2014

Défi n° 128 Amitié, amour, jalousie ou rancoeur

La légende du roi chevalier

 

Croqueurs.jpg

C'était un roi des Belges, d'origine allemande

Qui a du résister à son propre cousin *

C'était un roi soldat qui fit la der des Der **

Le roi de tout un Peuple uni dans la souffrance ***

Un pays qui se défend et qui ne périt pas 

C'est une histoire de courage et de confiance

Entre un homme timide et une jeune Nation ****

A-t-il toujours eu un comportement exemplaire?

Nul n'est encore en vie pour le dire

Que la vérité historique se taise si elle a quelque chose à dire

Il est bon d'avoir des modèles, des images d'Epinal

Moi, je suis la Belgique, un plat pays qui est le sien

Je fus sa muse, son soutien, son amour

La montagne me l'a volé le 17 février 1934 *****

Et la postérité est devenue son histoire.

Albert3.jpg

(Pour M'amzelle jeanne et les Croqueurs)

* Guillaume II empereur de Prusse/Allemagne est le cousin d'Albert Ier.

** C'est le seul souverain qui s'est réellement battu (à la tête de l'armée belge) pendant toute la Première Guerre Mondiale.

*** La presque totalité de la Belgique a été occupée par les Allemands pendant cette guerre. Une occupation aussi lourde que celle de la France pendant la 2e guerre mondiale.

**** La Nation belge est née en 1830.

***** Albert Ier est mort dans un accident d'escalade.

 

Pour en savoir plus sur ce roi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Ier_de_Belgique

 

Expo.jpg

 

Je vous recommande cette exposition au musée de l'armée à Bruxelles, elle est vraiment fabuleuse, émouvante et d'une grande qualité pédagogique.

http://www.expo14-18.be/

samedi, 26 juillet 2014

La photo de la semaine

 

Photo.gif

 

8 jours en Belgique

DSCN1295.JPG

 

Parc du Cinquantenaire, Bruxelles

DSCN1280.JPG

Toone VIII, estaminet et théâtre de marionnettes pour adultes

DSCN1241.JPG

Cimetière de Bruxelles (Evere)

 

DSCN1270.JPG

Atomium

DSCN1264.JPG

Grand Place

 

DSCN1268.JPG

Dans une rue du centre

 

DSCN1317.JPG

 

Cathédrale Ste Gudule (St Michel)

 

DSCN1425.JPG

 

Ostende

 

DSCN1272.JPG

 

( Pour Amartia )

 

jeudi, 24 juillet 2014

Le cimetière de Bruxelles (Evere)

"Jamais dans l'histoire des conflits humains, tant d'êtres n'ont été redevables de tant de choses envers si peu d'hommes"

DSCN1243.JPG

DSCN1245.JPG

Tombes de soldats du commonwealth IIème guerre mondiale 

 

DSCN1231.JPG

 

 

DSCN1235.JPG

 

 

DSCN1466.JPG

Monument aux résistants belges fusillés pendant l'occupation allemande (Ière guerre mondiale)

 

DSCN1470.JPG

 

Tombes  de soldats allemands Ière guerre mondiale 

 

 

DSCN1253.JPG

 

Monuments pour les belges morts au Congo pendant la colonisation

 

DSCN1472.JPG

 

 

Monument pour les morts de Waterloo

 

DSCN1473.JPG

 

DSCN1475.JPG

 

DSCN1476.JPG

  

DSCN1260.JPG

Tombes civiles du XIXe siècle

DSCN1471.JPG

 

 "Un Peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre"

Churchill

mercredi, 23 juillet 2014

Bilan définitif du défi 127

Un grand merci à tous les participants (27 avec moi) : ABC, Adrienne, Béa Kimcat, Dominique Antidotes, Eglantine, Fanfan, François et Marie, Henri de Margaux, Heol, Jazzy 57, Jeanne Fadosi, Jill Bill, Josette, Leobio, Lilou soleil, M'amzelle Jeanne, Marie Chevalier, Martine (quai des rimes), Martine 27, Monelle, Nadianne, Rouergat, Toumoi, Vénusia. + Elisabeth et Ecureuil bleu (qui ne sont pas des croqueuses).

+ ceux qui ont participé aux Jeudis en poésie : Dimdamdom et Lénaïg.

La liste des participants (avec un lien vers leur blog) est sur le blog des croqueurs.

ICI

Merci à notre grand chef Dimdamdom qui navigue avec talent le navire de Croqueurs de mots et réalise la liste des participants ce qui est très utile pour que tout le monde (participants et autres) puissent lire et commenter les participations.

-------------------------------------------------------------------------------

Je me suis inspirée du texte d'Elisabeth pour vous remercier :

 

"J'ai trouvé dans vos bibliothèques des histoires vraies, des histoires inventées, des voyages dans le temps, des rêves, des rires, des larmes, des vies décousues, des gens heureux qui se racontent, de la nostalgie, de l'imagination, des émotions et beaucoup de passion dans des livres de toutes les couleurs de la vie."

 

jeudi, 17 juillet 2014

Jeudi en poésie

 

Homme qui lit.jpg

Pastel de François-Xavier Vispré,

Portrait de John Farr lisant les Odes d'Horace

[inscription "VISPRE PINX" sur la tranche du livre posé à droite ]

University of Oxford, Ashmolean Museum.

 

Homme qui lit 2.jpg

http://www.addoc.asso.u-psud.fr/nos-actions/ 

Du lecteur bien installé à l'abri dans son jardin, un célèbre Petit Journal illustré entre des mains oisives, à celui qui lit dans un TGV, un article d'un journal sur son ordinateur portable connecté, entre des mains actives, quelques siècles de lecture attentive ou distraite... 

 

Homme qui lit 3.jpg

 

http://www.sncf.com/fr/services/confort-a-bord

------------------------------------------------------------------

Dans ma demeure ou à mon travail et partout ailleurs, je lis 

Dans mon lit, dans ma baignoire, sur un banc dans un parc public, je lis

Dans la rue, sur le quai d'une gare, dans le RER, je lis

Pour moi, le monde entier est une vaste bibliothèque

Je lis en marchant, en mangeant, en rêvant

Je lis le jour, la nuit, la semaine, le week end

Et quand je ne lis pas je parle des livres que j'ai lu

Car la lecture est ma meilleure amie.

 

Lecture.jpg

 Vous avez été nombreux à réagir à mon précédent texte pour le 1er Jeudi en Poésie du 10 Juillet, pour dire que votre préférence va au livre papier. Moi aussi mais malheureusement j'ai été obligée de passer à la liseuse car ma mauvaise vue ne me permet plus de lire si les lettres ne sont pas agrandies. En effet je suis myope, astigmate et prebyte. De plus j'épuise mes yeux à longueur d'année pour déchiffrer les âneries qu'écrivent mes élèves sur leur copies. D'autre part, un livre peut être lourd dans un sac. Avec ma liseuse je peux partir en vacances avec ma bibliothèque entière si ça me chante.

mardi, 15 juillet 2014

Blog en pause

Mon blog est en semi pause du Mercredi 16 au Mercredi 23 Juillet puis en pause complète du Lundi 28 Juillet au Dimanche 24 Août.

Publication de mon 2e Jeudi en poésie programmé le 17.

09:50 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 14 juillet 2014

Pétition (suite)

 Fabienne Calmes a été aujourd'hui décorée à titre posthume de la Légion d'honneur, et déclarée "morte au service de l'État". Cette distinction et cette mention dans son état-civil ouvriront droit pour ses filles au statut de pupilles de la Nation. Cela ne ramènera pas la mère qu'elles ont perdue et cela ne changera que peu de choses à cette mort qui reste gratuite, violente et sordide. La victoire a un goût bien amer... Merci néanmoins à tous les signataires ayant eu une pensée pour F. Calmes, ses enfants, son mari, ses proches, ses collègues exerçant dans des conditions de plus en plus difficiles. Merci pour votre mobilisation, très rapide et très suivie. N'oublions pas Fabienne Calmes et espérons qu'une telle tragédie ne se reproduise jamais.

(www.change.org)

08:33 Publié dans Ethique | Lien permanent | Commentaires (0)

Défi n° 127

Dans ma bibliothèque, j'ai retrouvé un livre de Théodore Monod que tu m'avais dédicacé : "Méharées, explorations au vrai Sahara"...Notre rencontre en plein désert m'est ainsi revenue en mémoire...

 

C’était dans le grand erg oriental tunisien . Le soleil imprimait nos ombres sur le sable. Le matin, nous étions nombreux à marcher, escalader les dunes de sable puis les redescendre… les dunes s’enchaînaient, parfois interrompues par des plateaux couverts de buissons.

medium_Desert2.JPG

La steppe, maigre pâturage pour de petits troupeaux de chèvres était surtout signe de bivouac temporaire pour une collation (thé à la menthe très sombre et très sucré, pain sans levain cuit sous la cendre et le sable) ou pour la nuit.

L’après midi nous préférions tanguer sur nos dromadaires…Le mien s’appelait Rajak et son chamelier Mabrouk.

medium_Desert_1.JPG

 Et nous partions ainsi pour une lente méditation qui rythmait le pas muet des dromadaires à travers les paysages sahariens.

 

« Homme, bois de l’eau pour te rendre beau, gave-toi de soleil pour te rendre fort, et regarde le ciel pour devenir grand » Proverbe Touareg

 

Nous somnolions, mon dromadaire fermait la marche et j’avais peur de véritablement m’endormir et de tomber; je te disais que si je tombais, ma chute serait silencieuse car amortie par le sable et que personne ne s’en rendrait compte avant le bivouac du soir et nous pouffions de rire comme des collégiennes. C'est pour que je ne m'endorme pas que toi, dont le dromadaire précédait le mien, tu me racontais les livres qui t’avaient le plus marqué,  et tu me fis découvrir « L’alchimiste » de Paulo Coelho.

C’est ainsi que s’égrénaient les jours…

Cette monotonie apaisante libérait nos esprits tout en ramenant nos corps à des besoins élémentaires : boire, manger, dormir, trouver un buisson…

Elle fut une fois interrompue par une tempête de sable. Les lèvres entrouvertes je respirais à travers l’épaisseur du voile de mon chech, je m’habituais à cette chaleur et à ce vent qui desséchaient ma bouche et ma peau esseyant d’oublier ma soif et la peau de mes cuisses irritées à force d'être assise sur un dromadaire.

 

« Et dans le désert de mon cœur, qui agrandit le désert de sable, le silence ajoute un voile sur mon voile, avec ses mains d’air et de sable » (Mano Dayak)

 

Nous trouvâmes refuge dans une maison abandonnée envahie par le sable pour y partager les restes du couscous de la veille. Le soir précédent nous avions participé à la tambouille pour éplucher, découper les légumes et apprendre quelques mots d’arabe (malheureusement oubliés), sous la surveillance de Belgacem le cuisinier. Ce jour là nous apprîmes à faire la vaisselle avec du sable.

Le soleil se couchait rapidement car nous étions en Février. En soirée, à l’heure du bivouac, nous ne disposions que d’une demi-heure/trois quart d’heure pour trouver un buisson, nous changer, installer notre lit de fortune ou chahuter sur les dunes. Nous nous rassemblions autour du feu pour prendre le repas, chanter, sous la direction d’Amor le chamelier-chanteur, et danser. Il faisait froid et nous nous réchauffions en buvant un peu de wisky, en nous serrant les uns contre les autres sous des couvertures qui sentaient le dromadaire et en dansant autour du feu.

 

« Ne te lasse pas de crier de joie, d’être en vie et tu n’entendras plus d’autres cris » Proverbe touareg

 

Nos rires et nos chants, portés par le vent, s’envolaient à travers le désert pour aller réchauffer les âmes solitaires…

medium_Desert_3.JPG

La lumière bienveillante de la lune nous permettait de regagner notre duvet, placé sous la tente berbère dressée pour nous abriter, ou plus à l’écart, au pied d’un buisson, selon notre humeur…Nous nous endormions en nous racontant des histoires que nous avions lu, en pouffant de rire et en regardant les étoiles…

Au matin, nous renaissions de nos duvets couverts de givre nocturne pour constater que des gerboises et des oiseaux étaient venus nous rendre visite, la nuit ou à l’aube, et avaient laissé leurs empreintes tout autour de nos sacs de couchage.

medium_Desert_4.JPG

Nous étions vingt-deux…Nous avons cheminé ensemble pendant quelques jours, quelques mois pour certains, quelques années pour d’autres mais je me souviens de vous tous, bien que vingt années aient passé. De cette belle aventure humaine il ne me reste que des souvenirs, des photos et les roses des sables que le Sahara m’avait offert…C'est tout cela que j'ai retrouvé pèle-mêle dans ma bibliothèque...Elle est très mal rangée ma bibliothèque... Que voulez-vous, je ne suis pas bibliothécaire.

 

(Pour les croqueurs de mots)

 

 

samedi, 12 juillet 2014

La photo de la semaine

 

DSCN1150.JPG

 

Vous vous souvenez de "Toufou"? Que je vous ai déjà présenté ici. 

 

DSCN1156.JPG

Mon hibiscus d'intérieur est devenu un arbre.

 

DSCN1117.JPG

 Il est plus grand que moi ( je ne suis pas grande mais quand même!)!!!

Pour Amartia

 

 

Photo.gif

 

jeudi, 10 juillet 2014

Jeudi en poésie

 

 

lectrice.jpg

 

(La lectrice de Fragonard)

De la lectrice assise au coin du feu, dans un confortable fauteuil, un précieux livre de papier entre des mains oisives à celle qui lit debout, dans un hall de gare, une liseuse branchée entre des mains actives, quelques siècles de lecture passionnée ou laborieuse...

 

lectrice_quai.jpg

(Lectrice sur le quai - CC par moriza, 2006, blog de la BNF)

femme-lectrice1.jpg

 

        ------------------------------------------------------------------

Je lis sur une liseuse, tu lis sur un i-phone, il lit des journaux papier, elle lit des livres, nous lisons sur un ordinateur, vous lisez votre courrier, vos lettres, ils lisent les sous-titres au cinéma, elles lisent les étiquettes de tous les emballages...

 

(Pour les Croqueurs de mots)

-----------------------------------------------------------------------

La liste des participants est sur le blog des croqueurs