Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 septembre 2014

Jeudi en poésie

N'ayant pas le temps d'écrire...je vous propose un poème déjà publié le 13 Juin 2013 pour les Croqueurs (sur un thème d'Eglantine) et qui répond aussi au thème de Lénaïg "L'herbe et le béton".

Dans mon destin urbain je rêve de campagne

Un coin de Normandie qui, toujours, m'accompagne

Il transforme le béton en charmantes chaumières

En prairies arborées et actives cressonnières

Un verdoyant vallon où serpente une rivière

Prend la place d'une route aux autos tracassières

Les oiseaux de ma ville prennent la clé des champs

Ils sèment des fleurs sauvages sur tous les pauvres gens

Veaux, cochonnets, poussins écrivent les belles lettres

D'un poème bucolique aux intentions champêtres.

Commentaires

Bonjour enriqueta... tu vois, comme chez Eglantine, ça nous rapporte à la chanson de Maxime le Forestier, quel beau nom pour les arbres que le sien, merci...

Écrit par : jill bill | jeudi, 18 septembre 2014

Coucou Enriqueta ! Merci beaucoup de nous offrir ton poème à nouveau, tes mots ont du La Fontaine en écho, tes animaux m'enchantent et tout ceci va bien à la Normandie propice à l'évasion ! Bisous !

Écrit par : Lenaïg | jeudi, 18 septembre 2014

tu sais que ton poème me fait penser à un texte de François Coppée que j'ai hésité à publier... où il parle de la Bièvre à paris !
bonne journée

Écrit par : Josette | jeudi, 18 septembre 2014

C'est bien de republier des anciens poèmes d'autant plus que les anciens commentateurs ne passent peut être plus et les nouveaux commentateurs ne connaissent pas les anciens poèmes. Bon après midi.

Écrit par : Elisabeth | jeudi, 18 septembre 2014

et comme on y est bien dans cette campagne

Écrit par : flipperine | jeudi, 18 septembre 2014

Il m'arrive souvent de reprendre d'anciens articles pour les remanier pour l'un ou l'autre article, d'ailleurs c'est ce que j'ai fait aussi pour le thème de Lénaïg!!!
Il est très beau ton poème il nous donne envie d'espaces bucoliques.
Bisous Enriqueta et bon dernier jour de l'été :(
Je te dis à lundi pour la suite!!!
Domi.

Écrit par : dimdamdom59 | samedi, 20 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.