Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 septembre 2014

Prophétie

 

Babel3.jpg

 

Humains, mortels, fragiles et présomptueux

Nous voici confrontés à nos dernières limites

On nous avait donné la plus belle des planètes

Nous y avons semé le malheur et la ruine

Mais il est temps pour nous de payer l'addition

 

Cette aventure humaine est vouée à l'échec

La nature nous annonce l'heure de notre trépas

Mais notre vanité est sourde à tout appel

Qui donc racontera nos peines, nos sacrifices?

Quand nous succomberont sous les coups du fléau

 

Qui donc témoignera de nos rêves d'absolu?

De nos pieuses pensées, de nos bonnes intentions?

Nous nous sommes épuisé en vaines créations

Ecrasés par l'essence de toute infinitude

Il faut céder la place, humbles et repentants.

 

(Pour Mille et Une)

samedi, 27 septembre 2014

La photo de la semaine

 

DSCN6430.JPG

DSCN6424.JPG

 

Pour mes 50 ans je m'étais lancé un défi... alors, chose, promise, chose due, voilà en exclusivité mon tatouage, j'ai fait ce dont je rêvais depuis des années. 

(Ce n'est pas le tatouage définitif car il faut que j'attende la cicatrisation qui dure un mois pour qu'on me fasse des retouches de couleur : les roses sont d'un rose très foncé presque rouge et les feuilles bleues).

(Puisqu'on me pose une question sur la douleur...ça fait mal mais c'est supportable)

 

 Pour Amartia

Photo.gif

mercredi, 24 septembre 2014

Helmut en mode papotage de bistrot

Helmut : "T'as vu, il est r'venu!"

Cyprien : "Pourquoi? Il était parti?"

Waudru : "ça fait au moins sept fois qu'il revient!"

Pétronille : "C'est l'genre crampon à r'venir par la f'nêtre quand tu l' vires par la porte!"

Waudru :  "C'est pratique pour dater son courrier : 3e jour après le 4e retour du pov'con..."

Helmut : " Enfin quand même, on va pas se l' retaper pendant 5 ans!".

Waudru : "Vision d'horreur!"

Cyprien : "Ce s'rait marrant si l'pov' con redevenait le Premier Homme et si l'ancien, l'actuel quoi, lui faisait le coup du "ça s'en va et ça revient..." ".

Helmut: "Parce qu'une alternance "J'me la pète" et "J'suis normal", ça t' fait rire, toi?

Pétronille: "Pi ça pourrait durer longtemps car ils sont encore jeunes...r'lativ'ment..."

Waudru:"Alors là, on s'en prend pour 20 ans!"

Helmut: " On devrait faire une loi qui empêche l'ancien d'se r'présenter aux élections. C'est vrai, une fois q' t'as été au sommet tu t'casses! Avec dignité!"

Cyprien: "Tu casses ta pipe comme Tonton".

Waudru: " Ou tu alzeïmer comme Chichi".

Helmut: " Ou tu t'occupes des volcans dans ton Auvergne natale comme l'accordéoniste".

Pétronille: "Le départ classieux, quoi!"

Helmut: " Ah! Les politichiens ne sont plus ce qu'ils étaient!"

Pétronille: "Ils ne savent plus partir!".

Cyprien: "ça c'est vrai, ça!"

 

(Pour Jill Bill)

Je rajoute une illustration venant du blog de Mamalilou

 

Sarko.jpg

http://caplibre.over-blog.com/article-a-la-question-124627247-comments.html#anchorComment

 

lundi, 22 septembre 2014

Défi n° 130 Evasion

 

Croqueurs.jpg

 

N'ayant malheureusement pas le temps d'écrire cette semaine je propose pour ce défi deux nouvelles que j'ai écrite il y a plusieurs années et qui évoquent le thème de l'évasion, d'une certaine façon.

Pour ceux qui ont le temps de lire...

"Un long week end"

"Paris, 2099"

 

(Pour Lénaïg et les Croqueurs)

samedi, 20 septembre 2014

La photo de la semaine

DSCN1220.JPG

 

DSCN1084.JPG

DSCN1087.JPG

Rond-points décorés dans ma ville

 

Photo.gif

 

 

Pour Amartia

jeudi, 18 septembre 2014

Jeudi en poésie

N'ayant pas le temps d'écrire...je vous propose un poème déjà publié le 13 Juin 2013 pour les Croqueurs (sur un thème d'Eglantine) et qui répond aussi au thème de Lénaïg "L'herbe et le béton".

Dans mon destin urbain je rêve de campagne

Un coin de Normandie qui, toujours, m'accompagne

Il transforme le béton en charmantes chaumières

En prairies arborées et actives cressonnières

Un verdoyant vallon où serpente une rivière

Prend la place d'une route aux autos tracassières

Les oiseaux de ma ville prennent la clé des champs

Ils sèment des fleurs sauvages sur tous les pauvres gens

Veaux, cochonnets, poussins écrivent les belles lettres

D'un poème bucolique aux intentions champêtres.

lundi, 15 septembre 2014

Les bonheurs du blogueur

Dans le confort de sa demeure

A l'abri derrière son ordinateur

 
Il parcourt le monde entier 
Sans sortir de son quartier
 
C'est un lecteur très baladeur
Un grand bavard bateleur
 
Il reçoit la terre entière
Sans inquiéter sa banquière
 
Le quotidien du blogueur
C'est de l'humaine chaleur
 
Il partage les émotions 
Les mots sont sa religion.
 
(Pour Ecureuil bleu)

samedi, 13 septembre 2014

Bilan définitif défi 129

Pour le Jeudi en poésie nous avons été 14 courageux à oser réveiller notre mémoire d'enfant : Amtealty, Denise Doderise, Dimdamdom, Genestier, Henri de Margaux, Jeanne Fadosi, Jill-Bill, Josette, Lenaïg,  Martine (quai des rimes), Martine JDV, Toumoi, Vénusia et moi-même.

---------------------------------------

Pour les défis nous avons été 25 à tenter le voyage dans le temps : ABC, Amtealty, Agnès,  Dimdamdom, Fanfan, Henri de Margaux, Heol, Jeanne Fadosi, Jill Bill, Josette, La Comtoise,  Lenaïg, Lilou soleil, M'amzelle Jeanne, Mansfield, Marie Louve, Marie de Cabardouche, Marie Chevalier, Martine JDV, Martine (quai des rimes), Quichottine, Sabine, Toumoi, Vénusia et moi-même.

------------------------------------------

Pour le 2e défi en poésie nous avons été 18 nostalgiques : ABC, Amtealty, Agnès, Clio Francine,  Denise Doderisse, Dimdamdom, Eglantine, Henri de Margaux, Jeanne Faosi, Jill Bill, Josette, Lénaïg, Mansfield, Martine JDV, Martine (quai des rimes), Toumoi, Vénusia et moi.

 

Au total = 28 participations

 

MERCI à tous! 

 

Tous les liens sont sur le blog des Croqueurs

 

La photo de la semaine

 

Photo.gif

(Pour Amartia)

 

Lunes d'été

 

DSCN1509.JPG

 

 

DSCN1495.JPG

DSCN1200.JPG

jeudi, 11 septembre 2014

Jeudi en poésie

"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis

Et que de l'horizon embrassant tout le cercle

Il nous verse un jour noir plus sombre que les nuits"

 

"Spleen" Charles Baudelaire

(Le poème en entier ICI)

 

J'ai appris ce poème en entier quand j'étais au collège, en 4e je crois. Je ne me souviens que de cette strophe. Mais elle me vient souvent à l'esprit quand je vois un ciel gris et lourd, un ciel orageux ou aussi quand je m'ennuie ou quand j'ai une baisse de moral. 

J'aimais beaucoup apprendre des poèmes et les réciter quand j'étais au collège. Les professeurs de Français nous en faisaient écrire aussi. C'est grâce à eux que j'ai ce goût pour l'écriture, pour la poésie. Malheureusement je ne me souviens pas des autres poèmes que j'ai pu apprendre. Quand le hasard me met en présence d'un poème qu'on m'a fait apprendre je le reconnais cependant et c'est aussi agréable que de retrouver une ancienne camarade de classe.

(Pour les Croqueurs de mots)