Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 octobre 2014

Jeudi en poésie Pseudo en acrostiche

E crire, aimer, vivre

N e peuvent s'exprimer sans rimes ni passion

R éveillant mes désirs et mes folles envies

I ls n'était que des mots, tous ces mots, si longtemps

Q ui soufflent à présent dans ma vie cet émoi

U ne nécessité au doux parfum d'espoir

E garée, solitaire, je me suis retrouvée

T andis que je murmure mon cantique essentiel

A ux rythmes des écris de mes incertitudes.

 

(Pour  Harmonie et les Croqueurs de mots)

06:55 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (9)

lundi, 27 octobre 2014

Algorithme

 

Algorithme.jpg

 

Algorithme,

Alter égo?

Le rythme de nos coeurs,

Le rythme de nos hanches...

"Cessez de rêver madame, un algorithme est une méthode de résolution d'un problème utilisant un nombre finit d'applications d'une règle!"

"On dit pourtant Monsieur, que son inventeur, venu de la Perse mythique, était un incroyable amant!"

"Soyez plus réaliste Madame! Ne vous emballez pas!"

"Soyez plus romantique Monsieur! Laissez courir votre imagination!"

Le rythme de nos souffles,

Le rythme de nos reins...

"Cessez madame! Je ne vous demande que votre méthode pour résoudre le problème écrit au tableau!"

"Mais je vous assure Monsieur que c'est ce que je suis en train de faire! Prenez un peu de recul pour lire ce problème et asseyez-vous près de moi : regardez donc ces x, ils s'agitent, ils sont impatients, ne trouvez-vous pas qu'ils me ressemblent? Et ces y, ils font un effort désespéré pour rester droits et maîtres de la situation, n'ont-ils pas un air de famille avec vous?"

"Soyez sérieuse, Madame! Vous n'êtes plus une enfant!"

"Soyez léger, Monsieur! Vous ne serez plus jamais un enfant! ... Un algorithme est un tapis persan qui servait spécialement à recevoir les amours des fougueux sultans..."

"Voyons ma chère, laissez-moi faire mon cours!"

"Voyons mon cher, laissez-moi faire ma cour!...Ne dit-on pas que les algorithmes durent parfois l'éternité?"

"Seulement lorsqu'ils échouent, Madame, seulement lorsqu'ils échouent! Ils sombrent alors dans une insatisfaction perpétuelle!"

"Et les algorithmes qui s'accordent?"

"Ils n'ont qu'un nombre fini d'applications Madame! Ils ont une fin!"

"Comme les amours, Monsieur, comme les amours, ce qui ne les empêche pas de naître!"

"Vous voilà bien pragmatique Madame!"

"Vous voilà bien inquiet Monsieur!"

"C'est que l'éternité me fait peur, madame."

"Il n'y a pas de quoi, pensez aux algorithmes..."

Le rythme de nos lèvres

Le rythme de nos mains

Les tapis persans

Le rythme de nos souffles

Le rythme de nos reins

Les amants magnifiques

Le rythme de nos coeurs

Le rythme de nos hanches

"Le temps suspend son vol, Monsieur, n'est-ce pas cela l'éternité?"

 

(Pour Mille et Une)

 

 

 

jeudi, 23 octobre 2014

Défi n° 132 Q (en retard)

"Lendemain de fête"

 

J'ai la tête dans le cul

Et j'ai le QI d'une huître

J'ai des soucis cutanés

Je m'arrache les cuticules

J'ai la bouche en cul de poule

Et je boîte comme une cul de jatte

Quand j'me regarde dans l'mirroir

Je crois voir une oeuvre cubiste

Ou une cucurbitacée

Qui marmonne des phrases cucul

Et puis quand j'essaie d'écrire

C'est que du cunéiforme,

Migraine, cumulo-nimbus

Font de ma tête un cul de sac

J'aurais pas du, ces bouteilles

Toutes les descendre cul sec.

 

(Pour Dimdamdom et les Croqueurs)

mercredi, 22 octobre 2014

Florimond (et Pâquerette)

Florimond ne comprend pas...non il ne comprend pas pourquoi, quand il entre dans un lieu public, on l'appelle toujours Madame. Parce que Florimond, il n'a rien de féminin. Il est toujours mal rasé car sa barbe repousse à une allure, comme s'il avait pris la potion d'Abraracourcix qui fait pousser poils et cheveux; il porte de gros jeans larges, des sweat ou des pulls noirs ou gris, un blouson sportif noir...Non, il ne comprend pas...Bien sûr son visage n'est ni carré, ni massif et il est de petite taille mais il a une voix grave...et puis il a les cheveux un peu longs jusqu'aux épaules  presque, seulement il n'a pas une coupe féminine du tout! Et puis on est en 2014, non? Alors, non, il ne comprend pas. Et son amie Pâquerette non plus. Au début, ça la faisait rire, mais maintenant, quand ils entrent dans un bistrot et qu'on leur dit ; "Bonjour Mesdames", elle a envie de hurler : "J'ai une tête d'homo ou quoi?"; tout en sachant bien sûr que les homosexuels n'ont aucune tête particulière et que ce n'est pas une insulte. Mais quand même flûte! Son homme est un homme quoi! Faut-il qu'il chante la chanson de Michel Polnareff en montrant ses parties intimes pour que les gens arrêtent de l'appeler Madame?

Je me mets à la place de Florimond et et de Pâquerette, une fois ça va, deux fois ça va, mais à la 20ième fois ça commence à bien faire! Je ne sais pas vous, mais moi, le premier qui m'appelle Monsieur...Je...Je fais quoi à votre avis?

 

(Pour Jill Bill)

mardi, 21 octobre 2014

Ouf!

Mes analyses médicales sont bonnes! Youpi!

Mais je ne vais reprendre mes activités bloguesques que petit à petit car 1. J'ai plein de démarches administratives à faire pour des petits tracas à la noix 2. J'ai mal à la gorge (à nouveaux!) 3. J'ai des copies à corriger 4. J'ai du sommeil à rattraper. 

A bientôt!

12:26 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (7)

vendredi, 17 octobre 2014

La photo de la semaine

DSCN6451.JPG

Palaiseau

DSCN6442.JPG

DSCN6444.JPG

DSCN6452.JPG

Pour Amartia

 

Photo.gif

 

 

Dernière note programmée sur ce blog avant un certain temps (voir note précédente). J'espère vous retrouver prochainement. 

lundi, 13 octobre 2014

Tic tac

 

Horloge.jpg

 

J'ai écouté le temps qui passe

Et qui me parle du passé

Passent les rêves et les remords

Les souvenirs, les sentiments

Les passions et les peines

Les joies et la jeunesse...

 

J'ai écouté le temps qui passe

Et qui me parle d'avenir

De ce foutu besoin d'écrire

Viennent les rêves et les regrets

Les projets et les prévisions

Les blessures et les bonheurs...

 

J'ai écouté le temps qui passe

Il a chassé toutes mes angoisses

Pendant que mon chat dormait.

--------------------------------------------------------

Des soucis et beaucoup de travail me tiennent éloignés de la blogosphère. J'attends, dans l'angoisse, des résultats médicaux. Je ne les aurai que la semaine prochaine et le reste de ma vie en dépendra. Il ne me reste plus qu'une seule note de programmée et ensuite ce blog restera muet pendant un certain temps. Je n'ai pas trop envie d'écrire ni de bloguer...Je vous envoie à tous toutes mes pensées amicales et espère vous retrouver bientôt.

 

 

samedi, 11 octobre 2014

La photo de la semaine

Joseph Bara (1780 - 1794)

 

DSCN6450.JPG

 

Enrôlé volontaire à l'âge de 13 ans en 1793 alors que la Patrie est en danger, il meurt en Autriche en criant, d'après sa légende, "Vive la République" alors que des soldats ennemis voulaient lui faire crier "Vive le Roi". Robespierre fera son éloge funèbre. Jusqu'à la moitié du XXe siècle, c'était un héros national aussi connu que Jeanne d'Arc. De nos jours, ce n'est qu'un héros départemental (à peine). Il a inspiré à Victor Hugo le Gavroche dans "Les Misérables" et à Delacroix un personnage sur le tableau "La liberté guidant le peuple". Une statue, un boulevard et un collège se souviennent de lui à Palaiseau.

 

DSCN6449.JPG

 

"On est laid à Nanterre

C'est la faute à Voltaire

Et bête à Palaiseau

C'est la faute à Rousseau"

(extrait de la chanson de Gavroche, V. Hugo"

 

Pour Amartia

Photo.gif

lundi, 06 octobre 2014

Défi n° 131 La chance (les jeux de hasard)

Moi, j'aime pas les jeux de hasard

Ceux qui rêves de gagner et tous les richards

Moi, j'aime pas les casinos

Le tiercé, le poker ou le loto

Gagner des millions j'trouve ça immoral

Sans lever le p'tit doigt, c'est vraiment pas normal

L'pognon ça s'gagne à la sueur de son front

Quand on n'est pas né Pharaon

L'un gagne mais tous les autres perdent

Cette injustice, ça fou la merde

C'est comme de naître dans un château

Plutôt qu'dans un bidonville à Macao

Las Vegas ou les banques suisses

Ce sont des lieux de tous les vices

Moi, c'est sûr, je ne s'rai jamais riche

Je dois être bête ou bien amish.

 

Perdants.jpg

 

http://www.addictionsuisse.ch/themes/themes-specifiques/jeu-de-hasard-et-dargent/ 

(Pour les Croqueurs de mots et Martine)

 

 


Générique Las Vegas Saison 1 par lasvegasserie

Je trouve que le générique de la série très bling bling "Las Vegas" montre bien tous les fantasmes qui sont liés aux jeux d'argent.

samedi, 04 octobre 2014

La photo de la semaine

Photo.gif

Pour Amartia

DSCN6434.JPG

DSCN6441.JPG

 

Automne bleu

DSCN6431.JPG