Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 janvier 2015

Il y a un temps pour tout...

Message pour les Croqueurs de mots : pour cause d'actualité tragique, je ne viendrai vous lire que ce week end. Pour l'instant, je pleure, je fais des gestes symboliques, je scrute les infos, je parle avec mes collègues, avec mes élèves, je me tais et je me souviens. A bientôt.

 

Uderzo.png

 

 

Mosquée.jpg

 

La liberté.jpg

 

Plantu.jpg

 

Zep.jpg

 

Hommage CH.jpg

 

 "On peut rire de tout mais pas avec tout le monde"

Pierre Desproges

08:45 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

coucou du soir moi aussi je suis CHARLIE je en vais pas bien et comme je n'avais pas écrit mon texte pour le jeudi en poésie j'ai écrit juste pour charlie des mots pour ôter nos maux dur dur de vivre ce cauchemar j'essaierai de faire quelque chose pour lundi mais je ne t'assures rien et pourtant... bisous de bretagne

Écrit par : amtealty | jeudi, 08 janvier 2015

je crois que nous sommes tous dans le même cas

Écrit par : flipperine | jeudi, 08 janvier 2015

merci pour ce partage ! bonne journée

Écrit par : khanel3 | vendredi, 09 janvier 2015

Je t'en prie...

Écrit par : jill bill | vendredi, 09 janvier 2015

alors tu comprendras mon pas de côté
j'ai, comme prof d'économie, essayé d'insuffler l'esprit critique et affûté de Bernard Marris à mes élèves bien avant qu'il n'ait la reconnaissance médiatique qu'il méritait. Parce que je lisais ses articles dans la presse spécialisée. Je me sens tellement solidaire des enseignants qui comme toi en ce moment vont devoir expliquer, décoder l'impensable.

Écrit par : Jeanne Fadosi | vendredi, 09 janvier 2015

La citation de Pierre Desproges est pleine de justesse, hélas...

Écrit par : Joëlle | vendredi, 09 janvier 2015

Dans ces moments là, on est ralentis, sidérés, on n'arrive pas à faire quoi que ce soit. Merci pour cette citation juste de Desproges. C'est tout un pan de notre jeunesse qui est à terre....

Écrit par : elisabeth | samedi, 10 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.