Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 12 janvier 2015

Défi n°136 Vêtements and co

Je devais avoir 25 ans quand je me suis acheté ce merveilleux blouson en cuir noir, à la coupe très féminine, bien serré à la taille. Je faisais une taille 38, ma chère! C'était au siècle dernier. Je l'ai porté quelques années : en France, en Italie, en Espagne...En vacances, en voyage scolaire et même au quotidien. Je l'aimais beaucoup ce blouson, il me faisait me sentir belle et cool. Et puis le drame est arrivé : je n'entrais plus dans mon blouson!

Mais je l'ai quand même conservé en espérant maigrir et retrouver mon corps de jeune fille...en vain. J'ai l'habitude de donner les vêtements qui ne me vont plus à des associations mais celui-ci a jusqu'à présent échappé à l'exil. Si je l'ai conservé c'est également car j'espérais que ma fille voudrait un jour le porter mais elle n'en a jamais voulu. Autrefois les vêtements se donnaient en héritage de mère en fille, de père en fils...

Ma fille m'a déjà "emprunté" plusieurs vêtements pourtant; ma robe de mariée est ainsi devenu un joli déguisement et bien d'autres qui sont devenus des costumes de scène (ma fille fait du théâtre depuis l'âge de 9 ans, elle en a 21) après quelques retouches, bien sûr. Crise oblige, c'est moi maintenant qui récupère certains de ses vêtements abandonnés (nous ne faisons pas la même taille mais elle a eut une période "vêtement large") ainsi que les chaussures qu'elle a mis deux fois et qu'elle ne veut plus mettre car ses copines lui ont dit qu'elles n'étaient pas belles (!!!). Et oui, ma fille est une "fashion victim".

Mais revenons-en à ce merveilleux blouson en cuir noir;  il dort depuis, au fond d'un grand placard, comme un vieil album photo, avec mes rêves d'adolescente et mes ambitions de jeune adulte. 

 

(Pour les Croqueurs de mots)

Commentaires

C'est aussi un souvenir de ta jeunesse que tu gardes précieusement.
J'essaye de gommer mes souvenirs, de n'en garder aucun. Je me suis même débarrassée de ma robe de mariée... (j'ai honte en le disant mais c'est ainsi). Je veux me souvenir des personnes, des sentiments mais pas des objet les matérialisant. Belle semaine

Écrit par : Martine85 | lundi, 12 janvier 2015

Bonjour Enriqueta... ah le petit blouson noir, pas au sens péjoratif, mauvais garçon... je viens seulement de m'en acheter un la semaine dernière en solde... ,-) Eh oui la mode de nos jours c'est si sacré pour la jeunesse, une vraie religion ! Merci à toi, bon lundi Croqueurs, jill

Écrit par : jill bill | lundi, 12 janvier 2015

Ah ! Comme je connais bien moi aussi cet attachement à un vêtement, on l'a tant apprécié qu'il garde notre empreinte et que s'en séparer serait (presque...n'exagérons pas !) une sorte d'amputation...
Bonne journée Enriqueta.

Écrit par : www.francois-marie.fr | lundi, 12 janvier 2015

Il y a des vêtements qu'il est difficile d'abandonner, on croit toujours que et la vie passe et eux attendent....

Écrit par : ABC | lundi, 12 janvier 2015

Garde-le :ta fille le mettra peut-être plus tard. On a toutes un vêtement de jeunesse , qu'on garde comme un trésor .
Bonne semaine

Écrit par : fanfan2B | lundi, 12 janvier 2015

Bonjour Enriqueta !

Délicieusement tendre et émouvant ce texte, ce blouson c'est une partie de ton adolescence qui veut rester là et continuer à rayonner dans ton coeur !

J'aime également imaginer ta fille jouant au théâtre avec ta jolie robe de mariée, c'est superbement romantique .....

A te lire, je crois de plus en plus que nos vêtements aimés sont des "carrés de tendresse" (comme je l'ai écrit pour ma participation).

J'échange et partage avec mes filles aussi ; une façon inconsciente, je crois, de rester un peu "foetalement" liées ..........et que c'est bon !

Je fais voler vers toi un bisou-soleil car il brille aujourd'hui chez nous : sabine.

Écrit par : sabine la pèlerine | lundi, 12 janvier 2015

Bonjour Enriqueta, comme je te comprends ! J'ai le même problème de taille, j'ai aussi eu de très beaux blousons que j'ai donnés. Merci de nous offrir ce défi et ton billet qui nous rapproche et cela fait du bien. Bises.

Écrit par : Lenaïg | lundi, 12 janvier 2015

Il est certaines choses que l'on arrive pas à se défaire c'est le cas de ton blouson !
Bonne semaine - bisous
Monelle

Écrit par : Monelle | lundi, 12 janvier 2015

Je te comprend pour ton blouson, moi c'est une blouse indienne du temps de la mode hippie.Bravo pour le défi.

Écrit par : Solange | lundi, 12 janvier 2015

il y a comme cela des vêtements, des choses que l'on ne peut se séparer

Écrit par : flipperine | lundi, 12 janvier 2015

Je n'ai pas participé, je suis encore bouleversée. Je trouve cette histoire bien racontée. J'ai aussi gardé des vêtements dans lesquels je ne peux plus entrer depuis 3 ans. J'ai pris 10 kgs entre 2012 et maintenant suite à mon hypothyroïdie et à la ménopause (vache ça). Je les garde en espérant maigrir mais.... J'ai RV chez un homéopathe la semaine prochaine, j'espère qu'il trouvera une solution à la cellulite..... je rêve mais j'essaie quand même.

Écrit par : elisabeth | mardi, 13 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.