Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 avril 2015

Jeudi en poésie

Des tisanes de jadis, je crois en leurs vertus

Secrets de nos grand-mères répétés ou bien lus

Radis noir, artichaut, angélique feuillue

Fenouil, mélisse ou sauge pour des repas charnus

 

 

Les "simples" sont simples pour tous leurs partisans

Ainsi que les savoureuses recettes d'antan

Passiflore, valériane, houblon, millepertuis

Pour accorder tendresse et douceur à vos nuits

 

Des Grecs, Chinois, Egyptiens...c'est notre héritage

Tous les humains se le transmettent d'âge en âge

Reine des prés, ortie, camomille, cassis

Pour les sombres douleurs qu'on peut calmer ainsi

 

La phytothérapie, une belle création

Décoctions, infusions ou bien macérations

Gingembre, ginseng, cynorhodon ou kola

Donnent vitalité, éloignent du trépas

 

 Des souvenirs d'enfance aux tisanes "littéraires"

De délicats parfums pour soins épistolaires

Aubépine, tilleul, boutons de roses séchées

Marcel Proust et ses jeunes filles en fleurs tant aimées

 

Tisane.jpg

(Pour les Croqueurs de mots)

Commentaires

Eh eh oui, à la maison nous avions de la camomille séchée, dès qu'un mal d'oeil hop soigné à l'infusion ! Dame nature nous soigne bien, à nous de la soigner en retour.... bon jeudi poésie, jill

Écrit par : jill bill | jeudi, 16 avril 2015

Pour les petits maux, vive les plantes. Mais attention aux petits maux qui peuvent en cacher de grands. J'ai participé et moi aussi je parle de tisane et de miel. Beau jeudi.

Écrit par : Martine85 | jeudi, 16 avril 2015

Une bonne tisane cela ne peut pas faire de mal et quand cela fait du bien, c'est encore mieux...

Écrit par : ABC | jeudi, 16 avril 2015

Une superbe photo qui donnerai presque envie d'avoir un gros rhume!et un superbe poème, hymne élogieux à la gloire des plantes! Oui, la phytothérapie est un bienfait pour soigner mille et un maux, grand ou petits; et, oui, nos grands mères qui ignoraient ce terme plus contemporain, avaient très largement recours à la 'médecine des plantes' ...pas forcément envie de lutter contre une bonne toux grasse: aux cours de maths je préférais les tisanes de 'grand mère Mazie'!

Écrit par : Simone L.V. | vendredi, 17 avril 2015

un minimum de savoir pour ne pas s'intoxiquer muguet, if ou cytise de nos jardins aussi violent que certains champignons

Écrit par : Josette | vendredi, 17 avril 2015

Vive les fleurs et leurs parfums envoûtants!

Écrit par : bergamothe | dimanche, 19 avril 2015

Je me souviens de la tisane de feuilles de ronce pour soigner le mal de gorge , et de l'huile de foie de morue!
Un joli poème pour nous rappeler toutes ces plantes qui soignent et qu'on oublie !

Écrit par : fanfan2B | dimanche, 19 avril 2015

Joli, un défi qui fleure bon le tilleul et l'eucalyptus, hum un moment de relaxation à partager!

Écrit par : mansfield | dimanche, 19 avril 2015

Bien jolie tisanière en poésie...

Écrit par : kimcat | dimanche, 19 avril 2015

Bien jolie tisanière en poésie...

Écrit par : kimcat | dimanche, 19 avril 2015

dans mon dictionnaire personnel, le mot tisane me renvoie à l'enfance et à des breuvages liés aux maladies, potions pas toutes appétantes mais qu'il fallait avaler le plus chaud possible (en plus !) camomille (pouah !) queues de cerise (pas pour moi je n'avais pas de problème pour faire pipi) tilleul et verveine, ça j'aimais tout : le cueillir, le préparer, le faire sécher, le ramasser pour l'hiver ... Le mot infusion, plus snob peut-être, me renvoie aux partages dans nos chambres d'étudiantes.
belle fin de semaine

Écrit par : Jeanne Fadosi | samedi, 25 avril 2015

Les commentaires sont fermés.