Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 mai 2015

Jeudi en poésie : ma vie avec Marie

- "Je vous fais peur. Allons, ne craignez rien, ne craignez donc rien! Enfant; je te l'ai dit, tu n'as rien à craindre de moi, toi. Ce qui faisait ta perte il y'a un mois fais ton salut aujourd'hui." 

- C'est vrai que j'ai eu peur mais ce n'est rien, ne vous inquiétez pas pour moi. En ce moment je mène une drôle de vie, tous les jours je vie à Londres en 1553 et je croise chez moi une reine d'Angleterre qui s'appelle Marie.

-"Oui, toi et moi, deux femmes, voilà tout ce qu'il a pour lui, cet homme. Contre lui tout le reste ! Toute une cité ! Tout un peuple ! Tout un monde ! Lutte inégale de l'amour contre la haine ! L'amour pour Fabiano, il est triste, épouvanté, éperdu, il a ton front pâle, il a mes yeux en larmes, il se cache prêt d'un autel funèbre, il prie par ta bouche, il maudit par la mienne."

- C'est ma fille qui parle ainsi alors que je mange une pomme. Non, elle n'est pas folle et n'a pas besoin de lâcher du lest! C'est un récité! Pour tout le peuple! Pour tout le monde! Elle récite des mots d'Hugo qu'elle enchaîne! Elle se métamorphose en Marie Tudor, en Marie 1ère, ce n'est plus ma fille, non, ce n'est plus la mienne!

-"La Haine contre Fabiano, elle est fière, radieuse, triomphante, elle a des masses d'hommes pleins les rues, elle mâche à la fois des cris de mort et des cris de joie, elle illumine toute une ville autour. L'Amour le voici, deux femmes vêtues de deuil dans un tombeau, la haine, LA VOILÀ !"

-Elle s'entraîne, en déambulant de façon altière, dans mon trois pièces, pour une série de représentations théâtrales, tous les jours! Elle déclame, elle répète, elle devient une Tudor, la première reine régnante d'Angleterre, je ne la reconnais pas!

-"Oh ville infâme, ville révoltée, ville maudite ! Ville monstrueuse qui trempe sa robe de fête dans le sang et qui tient la torche au bourreau ! Tu en as peur, Jane, n'est-ce pas ? Est-ce qu'il ne te semble pas comme à moi qu'elle nous nargue lâchement toutes deux, et qu'elle nous regarde avec ses cent mille prunelles flamboyantes ? Jane, l'entends-tu rire et hurler l'horrible ville ?!"

- Je suis habituée, ces répétitions à la maison, c'est un rite. Plus elle stresse et plus le spectacle sera beau. Elle me regarde en m'appelant Jane, comme si elle ne me reconnaissait pas. J'ai beau y être habituée, ça reste un peu flippant tout ça, on dirait vraiment que "Bloody Mary" la hante. Allez, tout va bien se passer, faut qu'jarrête de me faire de la bile!

 

Marie Tudor.jpg

 

              "Elle était la fille du roi, la soeur d'un roi, l'épouse d'un roi. Elle était une reine et par le même titre, un roi" (éloge funèbre)

 

Marie Lise.jpg

 

(Ma fille, à droite, dans le rôle de Marie Tudor)

(Pour Fanfan et les Croqueurs de mots)

Commentaires

Merci enriqueta... ;-) à ta fille je souhaite le meilleur du métier, puisque telle est sa passion !

Écrit par : jill bill | jeudi, 21 mai 2015

Comme je comprends ta fille, j'aime tant le théâtre, se glisser dans un personnage et le faire sien, pour quelques représentation, le trac et puis la scène et le lien qui se noue avec le public. je lui souhaite beaucoup de succès !

Écrit par : ABC | jeudi, 21 mai 2015

pas évident de se mettre dans la peau d'un personnage

Écrit par : flipperine | jeudi, 21 mai 2015

tu es sans doute pour elle un précieux public. C'est une sacrée bonne femme Marie Tudor ! belle fin de semaine

Écrit par : Jeanne Fadosi | vendredi, 22 mai 2015

Tu dois être fière de pouvoir être son premier public.. avoir une fille qui se dédouble en jouant un rôle doit vous faire vivre ses aventures théâtrales.. un autre monde.. celui du rêve!
Félicitations.. tous mes souhaits de réussite pour un choix de pièce difficile.
Bon dimanche amitiés et bizoux

Écrit par : m'mamzelle jeanne | dimanche, 24 mai 2015

Ce doit être impressionnant de voir ainsi déclamer sa fille !
Je lui souhaite une belle carrière . Merci de ta participation.

Écrit par : fanfan | mercredi, 27 mai 2015

Le théâtre est un bel art mais un peu plus stressant que le cinéma car tu es là devant ton public et tu n'as pas le droit à l'erreur; je comprends fort bien que tu partages les inquiétudes ... et les répétitions de ta fille! je comprends que tu lui ouvres volontiers ton chez toi: cela ne vous rassure-t-il pas toutes les deux!
L'aînée de mes petites filles est dans une école de théâtre et le mardi soir, lorsqu'elle vient à la maison, elle sort son classeur et répète, elle aussi, devant moi; certes à 12ans1/2 ce ne sont pas encore les grands classiques ... mais c'est très important pour elle et, elle aussi, se métamorphose avec ravissement! c'est un bien veau partage! belle fin de semaine; Simone

Écrit par : Simone L.V. | jeudi, 28 mai 2015

Les commentaires sont fermés.