Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 mai 2015

La photo de la semaine

DSCN8195.JPG

Un chien, un (faux) sanglier et un chat...chabadabada

Filko et Nono dans...

"Comme chien et chat"

(Pour Amartia)

DSCN8192.JPG

 

DSCN8137.JPG

 

 

DSCN8154.JPG

 

Filko est le chien de ma soeur il vit près d'Orléans, Nono est mon chat. A chaque fois que Nono rend visite à Filko, le chien veut jouer avec lui mais mon chat n'en a pas envie. Le chien se méfie car Nono lui a déjà dit "frrr brou mia, dégage de là" et l'a déjà coursé pour lui apprendre à vivre.

Photo.gif

 

 

 

samedi, 23 mai 2015

La photo de la semaine

 

DSCN7988.JPG

Spectacle "Les ailes des remparts" à Provins

(Pour Amartia)

 

DSCN7995.JPG

 

 

DSCN8000.JPG

DSCN8008.JPG

 

 

DSCN8011.JPG

DSCN8015.JPG

 

DSCN8020.JPG

 

DSCN8025.JPG

 

 

Photo.gif

 

  

jeudi, 21 mai 2015

Jeudi en poésie : ma vie avec Marie

- "Je vous fais peur. Allons, ne craignez rien, ne craignez donc rien! Enfant; je te l'ai dit, tu n'as rien à craindre de moi, toi. Ce qui faisait ta perte il y'a un mois fais ton salut aujourd'hui." 

- C'est vrai que j'ai eu peur mais ce n'est rien, ne vous inquiétez pas pour moi. En ce moment je mène une drôle de vie, tous les jours je vie à Londres en 1553 et je croise chez moi une reine d'Angleterre qui s'appelle Marie.

-"Oui, toi et moi, deux femmes, voilà tout ce qu'il a pour lui, cet homme. Contre lui tout le reste ! Toute une cité ! Tout un peuple ! Tout un monde ! Lutte inégale de l'amour contre la haine ! L'amour pour Fabiano, il est triste, épouvanté, éperdu, il a ton front pâle, il a mes yeux en larmes, il se cache prêt d'un autel funèbre, il prie par ta bouche, il maudit par la mienne."

- C'est ma fille qui parle ainsi alors que je mange une pomme. Non, elle n'est pas folle et n'a pas besoin de lâcher du lest! C'est un récité! Pour tout le peuple! Pour tout le monde! Elle récite des mots d'Hugo qu'elle enchaîne! Elle se métamorphose en Marie Tudor, en Marie 1ère, ce n'est plus ma fille, non, ce n'est plus la mienne!

-"La Haine contre Fabiano, elle est fière, radieuse, triomphante, elle a des masses d'hommes pleins les rues, elle mâche à la fois des cris de mort et des cris de joie, elle illumine toute une ville autour. L'Amour le voici, deux femmes vêtues de deuil dans un tombeau, la haine, LA VOILÀ !"

-Elle s'entraîne, en déambulant de façon altière, dans mon trois pièces, pour une série de représentations théâtrales, tous les jours! Elle déclame, elle répète, elle devient une Tudor, la première reine régnante d'Angleterre, je ne la reconnais pas!

-"Oh ville infâme, ville révoltée, ville maudite ! Ville monstrueuse qui trempe sa robe de fête dans le sang et qui tient la torche au bourreau ! Tu en as peur, Jane, n'est-ce pas ? Est-ce qu'il ne te semble pas comme à moi qu'elle nous nargue lâchement toutes deux, et qu'elle nous regarde avec ses cent mille prunelles flamboyantes ? Jane, l'entends-tu rire et hurler l'horrible ville ?!"

- Je suis habituée, ces répétitions à la maison, c'est un rite. Plus elle stresse et plus le spectacle sera beau. Elle me regarde en m'appelant Jane, comme si elle ne me reconnaissait pas. J'ai beau y être habituée, ça reste un peu flippant tout ça, on dirait vraiment que "Bloody Mary" la hante. Allez, tout va bien se passer, faut qu'jarrête de me faire de la bile!

 

Marie Tudor.jpg

 

              "Elle était la fille du roi, la soeur d'un roi, l'épouse d'un roi. Elle était une reine et par le même titre, un roi" (éloge funèbre)

 

Marie Lise.jpg

 

(Ma fille, à droite, dans le rôle de Marie Tudor)

(Pour Fanfan et les Croqueurs de mots)

lundi, 18 mai 2015

Défi n°145 N'est pas dadaïste qui veut...

 

Dada 001.jpg

 

Méthode

1. J'ai choisi cet article dans le journal "Direct Matin" du 12 Mai 2015 (merci à la presse gratuite distribuée dans le RER).

2. J'ai fait la liste des expressions dans l'ordre (preuve à l'appui sur mon document).

3. J'ai choisi une expression au hasard : "moins de calories".

4. J'ai ensuite choisi les autres expressions en m'arrêtant sur la 7e suivant la précédente. Le chiffre 7 étant mon chiffre préféré.

5. Je les ai associé par deux et j'ai ainsi constitué 23 phrases ou vers en ajoutant par ci, par là des petits mots : "non, mes, ma, année...".

6. J'ai exclu 4 phrases inexploitables.

7. J'ai remis en ordre les 19 vers restants en changeant la personne pour que tout soit à la première personne.

Et voilà!

Le "Washington Post" me libère

Je suis obsédée par l'effort recherché

Interviewée par...pourquoi?

(J)'explique (que) je recommence à...

(Ma) vingtième (année), (ma) psychologie

Me contenter (ou) me ruiner

(Mon) inutilité pendant 20 ans

A l'université (on) apprend à...

Mon corps...parce que...enfin!

Moins de calories, (non) presque jamais!

(Je) craque car mes habitudes alimentaires...

19 fois...les régimes !!!

Un poids (dans mon) cerveau

(Y) stocker la tentation

Si (je) résiste, je ne peux pas réussir

(C'est) la diète (de ma) volonté

Je vais...peut-être...d'abord...parce que...

Tous (mes) efforts précédents m'enseignent.

Ensuite...parce que...

 

Je pense avoir réussi à donner du sens à ce "poème" tout en respectant la consigne sans cependant prétendre au dadaïsme qui est un courant artistique que j'aime bien mais qui n'a rien à voir avec mon mode de fonctionnement et ma façon d'être.

 

(Pour Fanfan et les Croqueurs de mots)

samedi, 16 mai 2015

La photo de la semaine

DSCN7960.JPG

Entraînement de pompiers à Provins

 

DSCN7966.JPG

Pour Amartia

DSCN7967.JPG

 

 

DSCN7970.JPG

 

 

DSCN7969.JPG

 

DSCN7971.JPG

 

Photo.gif

 

vendredi, 15 mai 2015

J'ai du goût!!! (comme disait Colette pour manifester sa joie)

L'opération de com de Sarkozy sur twitter : un vrai naufrage

Sarkozy sur Twitter : les ratés d'une opération de com

 

(cliquez sur ces titres pour arriver sur les articles)

 

Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans le tapis sur Twitter

 

Le chat de Nicolas Sarkozy dérape sur Twitter

 

Twitter : l'opération de com de Sarkozy tourne au vinaigre

 

Lectures indispensables pour tous ceux qui pensent que la mode de la "communication immédiate" est stupide ou/et pour ceux qui, comme moi, aimeraient que Sarkozy disparaisse définitivement du "paysage politique".

 

 

Est ce que si en 2017 vous reperdez, est ce que vous requitterez la politique pour rerevenir?

 

Anti sarkoko.jpg

 

07:26 Publié dans AntiSarko | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 13 mai 2015

Roxane (+ Pavel, Mathurin et Gül) ou Une histoire de répondeur ou « la rupture »

Pavel appuya sur la touche lecture du répondeur pour écouter son message.

"Pavel, dit une voix féminine... C'est Roxane. Je suis désolée, mais je préfère qu'on arrête là. Je te quitte, Pavel. Je te quitte".


  Pavel apprit ainsi qu'il était quitté par une femme qu'il ne connaissait pas et avec qui il n'avait jamais eu de relation. Il n'avait vraiment aucun souvenir de cette dénommée Roxane et il trouva cette situation très intéressante. Voilà de quoi épicer ma soirée qui s'annonçait très calme, se dit-il, et il se mit à écouter et réécouter en boucle le message de Roxane afin d'imaginer à quoi elle pouvait ressembler. Il avait l'imagination fertile et adorait les jeux de l'esprit. La voix chaleureuse et suave de Roxane lui fit pressentir une jolie brune au visage ovale, illuminé par des yeux verts. Sa façon de s'exprimer simplement et calmement lui fit inventer une femme de caractère mais modérée et discrète car c'était un message digne, sans scène et sans reproche.

Il passa ainsi deux bonnes heures, confortablement installé dans son fauteuil de velours bleu préféré, en compagnie d'une bonne bouteille de Meursault, rêvassant à propos de Roxane, écoutant tantôt sa voix, tantôt un CD de chants d'oiseaux. A la fin de cet exercice mental il avait appris énormément de choses à propos de cette Roxane qui lui était encore totalement inconnue deux heures plus tôt : ses goûts alimentaires et musicaux, sa couleur préférée, ses rêves, ses vêtements et ses fleurs préférées, elle n'avait plus de secret pour lui. Il alla se coucher et rêva de sa liaison passée avec Roxane.


Le lendemain, il acheva sa composition en racontant sa rupture à l'un de ses collègues de travail. Mathurin fut très gentil avec lui et l'invita au restaurant le midi pour lui remonter le moral. Mathurin cru vraiment à cette histoire et il pu ainsi continuer à jouer avec cette Roxane née de son imagination et donner encore plus de corps à cette chimère. Il s'amusa encore une semaine à jouer à l'amoureux malheureux auprès de ses collègues puis il se lassa de ce jeu et passa à autre chose, laissant ses collègues admiratifs devant sa capacité à se ressaisir, à surmonter un chagrin et devant son courage face à l'adversité.

Douze jours après le premier message, alors qu'il rentrait chez lui, il entendit un nouveau message de Roxane qui disait :


"Pavel, je vous appelle car je culpabilise de vous avoir laissé ce message de rupture. Je ne suis pas Roxane. Je m'appelle Gül. Roxane n'existe pas, c'est un personnage inventé par une de vos ex, Myriam. Elle a voulu se venger de vous parce que vous l'aviez fait souffrir. Elle voulait vous faire croire que vous perdiez la mémoire. Elle a dit que vous êtes hypocondriaque et fragile psychologiquement et que c'est le genre d'événement bizarre qui vous affolera et vous fera devenir fou. Mais, depuis, je n'arrête plus de penser à vous et j'ai peur des conséquences. J'ai honte d'avoir participé à ce canular, j'espère qu'il n'est pas trop tard et que vous allez bien." 

Ainsi donc, Roxane n'existe pas, se dit-il, ou plutôt Roxane n'est pas Roxane puisqu'elle s'appelle Myriam.
 Cela tombe bien, se dit-il encore en souriant...puisque je ne suis pas Pavel.

--------------------------------------------------------------------------

  (Texte écrit il y a longtemps, ressorti tel quel pour Ecureuil bleu (publié sur son site) et republié ici pour Jill Bill après changement des noms. J'enseigne le développement durable donc je suis adepte du recyclage ;-))  )

 

lundi, 11 mai 2015

Je suis un nez

Je suis un nez Madame, pour mon plus grand malheur. J'hume les odeurs là où rien ne transpire. Des plus tapageuses effluves aux plus discrètes fragrances, rien ne m'échappe. Comme un cochon peut dénicher des truffes, comme un chien policier renifle de la drogue, je suis la trace du moindre relent à des kilomètres à la ronde. Les odeurs fortes m'indisposent, me donnent la migraine, les parfums capiteux me vrillent le cerveau et me retournent l'estomac. Les parfumeries sont pour moi des lieux de torture et si l'on m'y enferme j'en perds le souffle; je pourrais sans doute y passer de vie à trépas. Je souffre le martyre dans tous les espaces clos, je défaille et je pleure au moindre arôme ou bien je vitupère dés qu'un fumet m'enlace. Mon nez est mon chagrin, mon fardeau, ma douleur. Et plus je vieillie, plus mon odorat se développe. Je suis un nez Monsieur, pour mon plus grand malheur.

 

(Pour Mille et Une)

samedi, 09 mai 2015

La photo de la semaine

DSCN7866.JPG

La cabane au fond du jardin

(Pour Amartia)

Photo.gif

jeudi, 07 mai 2015

Falaise = danger (leçon de géographie)

 

DSCN7574.JPG

Ah! Comme les falaises de Dieppe sont jolies!!!

DSCN7576.JPG

Mais attention!

DSCN7577.JPG

Boum! 

 

DSCN7579.JPG

Les falaises s'érodent...

DSCN7580.JPG

 

Qui a tort? la falaise où les humains qui construisent n'importe où?