Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 juin 2015

Prof en Juin...

prof-en-juin.JPG

http://www.geombre.fr/article-fin-de-prof-prof-en-juin-123828035.html

 

Vendredi j'ai appris dans la même journée :

1. Que mon tartignole de directeur refusait la sortie qu'on voulait faire en Septembre avec les 3e sans raison justifiée.

2. Que je suis convoquée à "Pétaouchnoque" pour corriger le brevet des collèges (au moins 2 heures de trajet en RER et bus)

3. Que Belkacem a décidé de faire réécrire le programme d'histoire 2016 avec d'énormes changements alors que les changements annoncés (surtout des allègements) me convenaient.

ça fait beaucoup pour une seule femme...

07:33 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

tout change

Écrit par : flipperine | samedi, 06 juin 2015

Ca donne plus envie de faire ce métier... !!

Écrit par : jill bill | dimanche, 07 juin 2015

La fin d'année scolaire, je sais, est difficile pour vous les profs et pour les enfants aussi. Il y a trop de choses à faire et à prévoir. En plus des mauvaises nouvelles.... alors bon courage Enriqueta.

Écrit par : elisabeth | dimanche, 07 juin 2015

Et beaucoup pour une seule journée.

Écrit par : Solange | lundi, 08 juin 2015

Un nouveau programme!!!!!

J'aurais voulu être professeur de vie. J'aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n'est pas dit dans les livres... Je leur aurais appris les choses délicates de la vie... qu'un amour entretenu ne s'use pas, que la seule liberté qui vaille d'être vécue est la liberté d'être, qu'il est important de prendre le temps de regarder un nuage, de suivre le vol d'un oiseau, de se laisser surprendre par l'infime des choses de la vie. Qu'il est important d'apprendre à s'aimer, à se respecter, à se définir. Qu'il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, aux idées toutes faites, aux modes. J'aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances quand elles sont devenues des certitudes, pour laisser plus de place à l'imprévisible de la vie.

[Jacques Salomé - N'oublie pas l'éternité]

Écrit par : Marie Minoza | mardi, 25 août 2015

Les commentaires sont fermés.