Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 novembre 2015

Coeur de ville

Profitant du chemin qu'il reste à parcourir

J'arpente toutes les rues, cherchant un avenir

Je dévale les marches, j'avance dans le noir

Sur les murs je cherche quelques traces d'espoir

Les jours et les saisons, hier ou bien demain

J'effleure de la main le mobilier urbain

Dans ma quête sans fin je n'ai qu'un seul désir

J'écoute le silence et je m'attends au pire

Défilent les images, un voyage dans la nuit

Les sons de la cité dansent comme une pluie

En quête d'un meilleur, je bouscule le hasard

La ville et ses secrets devient mon étendard.

 

(Inspiré de la chanson "Le chrome et le coton")

(Texte écrit avant les attentats)

Commentaires

Errance au cœur de la ville
Au cœur du monde
Au cœur de l'innommable...
J'espère un graffiti
D'espoir...
Sur les murs gris de mon quartier...

Écrit par : Marie Minoza | vendredi, 20 novembre 2015

Des attentats de par le monde, l'un groupe puis l'autre, comme dans la jalousie de l'exploit de l'autre, je n'aspire qu'à une chose la fin de cela... merci, jill

Écrit par : jill bill | samedi, 21 novembre 2015

Très beau texte prémonitoire !
Mais la lumière brille dans le noir : celle de l'espoir !
Charles de Gaulle a su l'insuffler à nos parents ....
Peut être y aura t-il un "de Gaulle" qui se lèvera et reprendra le flambeau de la victoire ?

Merci Enriqueta et courage dans ton travail
Bisous

Écrit par : luciole 83 | dimanche, 22 novembre 2015

C'est très joliment dit, bravo.

Écrit par : Solange | lundi, 23 novembre 2015

Bon courage pour ton travail, pour tout. Ce texte est très bien écrit. Restons attentifs et continuons à nous aimer. Bon après midi et bonne semaine.

Écrit par : elisabeth | lundi, 23 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.