Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 novembre 2015

Défi n°155 Une belle rencontre

Ce matin, j'ai consulté, comme chaque matin, la grande "Madame Lenaïg", voyante extralucide et astrologue de grand renom (joignable au 09.01.02.03.00, appel surtaxé 10 euros la minute). Mme Lenaïg ayant, comme à son habitude, croisé mon signe astrologique avec le lieu, jour et heure de ma naissance et avec les caractéristiques de mon Pékinois (comme elle l'explique dans son fameux bestseller :"Tel chien, tel maître"), avait déclaré de façon péremptoire :"aujourd'hui vous ferez une belle rencontre". Une belle rencontre, mais qu'est-ce que ça veut dire? Une rencontre pittoresque? Etonnante? Décisive? Et pour rencontrer qui? Le Grand Amour? Une amie exceptionnelle? Un employeur généreux? Un banquier honnête? Un chien obéissant? Alors c'est pourquoi me voilà "à l'affût", toute la journée, scrutant tous les visages avec insistance, souriant à tout va, prête à toutes les "conversations d'ascenseur"...au cas où. En promenant mon chien ce matin mon coeur palpite en voyant un bel homme m'aborder mais non, ce n'est qu'un faux éboueur qui essaie de m'arnaquer en me vendant un calendrier pourri. Dans le RER je crois reconnaître une amie d'enfance mais non c'est une inconnue qui en profite pour essayer de me taxer deux euros. A mon travail je lis avec beaucoup d'intérêt tous mes mails ils ne me proposent que des trucs et astuces pour "agrandir mon pénis" (?) ou pour perdre mes "bourrelets disgracieux au ventre". Tout au long de la journée, chaque appel téléphonique réduit un peu plus mon espoir. En attendant ma fille à la sortie de l'école, j'espère encore croiser le regard d'un père célibataire, mais je n'ai droit qu'à un petit laïus de l'institutrice de ma fille qui m'informe que ma fille restera en retenue car, avec des amies, elle a écrit "merde" à la craie sur le mur de la cantine. En patientant dans une file d'attente pour acheter du pain, j'y crois encore mais je n'ai droit qu'aux jérémiades d'une voisine qui se plaint, pour la n ième fois du bruit que font les jeunes en bas de notre immeuble. Madame Lenaïg se serait-elle trompée? Non, je ne peux y croire. Si Madame Lenaïg m'a prédit une belle rencontre, c'est qu'elle va avoir lieu. Je vais aller me promener sur internet jusqu'à minuit. Nul doute que je vais la faire, cette belle rencontre.

(Pour Lenaïg et les Croqueurs de mots, et pour tous mes lecteurs qui sont chacun une "belle rencontre")

Commentaires

Sourire, ah pas sans humour ce lundi et je ne puis que te souhaiter de faire cette BELLE rencontre !! Amitiés, JB

Écrit par : jill bill | lundi, 30 novembre 2015

Bonjour Enriqueta, je suis déjà venue mais sans poser de comm. Quouah ? Un seul comm, celui de Jill ? Mais où sont les Croqueurs ? Tu m'avais annoncé une belle surprise, c'est très réussi. J'ai beaucoup ri de ton humour et de me voir dans un rôle de composition. Un grand bravo et merci beaucoup, bisous :))) !

Écrit par : Lenaïg | lundi, 30 novembre 2015

Un texte plein d'humour...
Conclusion

A trop chercher on ne rencontre plus rien...
La rencontre c'est se laisser surprendre par tous les petits riens de la vie!

Écrit par : Marie Minoza | lundi, 30 novembre 2015

Tu m'as fait rire, lenaig en voyante et tes mésaventures qui nous sont arrivées certainement à toutes mais toutes dans la même journée.... Pas de chance il y a des jours comme cela et puis les vraies belles rencontres, elles sont rares. Belle semaine. A bientôt

Écrit par : Martine 85 | lundi, 30 novembre 2015

Les belles rencontres.. sont rares!
Il ne faut surtout pas les attendre, ni les chercher..
Quelquefois.. elles ne viennent jamais.. on les a laissés passer sans les remarquer... Mais ce n'est que mon point de vue!
Bonne chance

Écrit par : M'mamzelle Jeanne | lundi, 30 novembre 2015

Quel humour, Hélène doit être ravie. Bises et bon début de semaine !

Écrit par : ZAZA | lundi, 30 novembre 2015

Ton écriture nous mène au rythme de tes pas, de tes pensées, de ta journée... Un plaisir de se laisser entraîner. A bientôt. Suzâme

Écrit par : suzâme | lundi, 30 novembre 2015

Une agréable lecture, je te la souhaite pour aujourd'hui cette belle rencontre.

Écrit par : Solange | mardi, 01 décembre 2015

étonnant ce texte mais alerte et bien écrit bravo

Écrit par : marie chevalier | mardi, 01 décembre 2015

Coucou Enriqueta

Magnifique ! j'aime vraiment bcp... texte très entraînant, primesautier et bourré d'humour ! Un vrai régal !

Une belle rencontre ? peut être est elle tout à côté de nous, mais le quotidien nous en fait oublier tout le charme et l'intérêt... La petite qui fait un énorme câlin malgré ses bêtises de gosse... Le merde n'était peut être qu'un grand hommage à ta cuisine par rapport à celle, infâme, de la cantine ? hihihihi....
En tout cas, tu es une superbe rencontre pour moi ainsi que les copines et copains des Croqueurs de mots : je ne peux plus me passer de vous, même si je vous fais qqs infidélités par manque de temps !

Je t'embrasse bien fort Enriqueta et j'adore ton texte si bien écrit

Écrit par : luciole 83 | mardi, 01 décembre 2015

C'est super Enriqueta ! C'est agréable à lire, et tout y passe ... c'est complet et comique aussi ! Bravo ! Bon jeudi tout entier ! Amitiés♥

Écrit par : colettedc | jeudi, 03 décembre 2015

c'est un très beau texte pris avec le rire, le sourire ... mais si cette rencontre se fera .. seulement, ce n'est jamais comme nous imaginons, c'est autrement ... et des fois bien mieux ... même si très différent.
Par exemple, un mignon petit chat noir et blanc, n'est il pas venu te voir pour habiter chez toi.
Bonne journée et bises

Écrit par : durgalola | jeudi, 03 décembre 2015

C'est très bien raconté, c'est bien de notre époque toutes ces allusions. On se laisse prendre au jeu. Quand on me parle avenir, je crois à moitié ce qu'on me prédit. Au moins je ne suis qu'à moitié déçue si les pronostics se sont avérés faux.

Écrit par : elisabeth | mardi, 08 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.