Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 septembre 2016

Le poète connecté

Longtemps après que les poètes ont disparu

Leurs poèmes courent encore dans la rue

La blogosphère qui les a vu naître

Leurs mots toujours fera renaître

C'est donc cela l'éternité

Des mots jetés sur le clavier

Commentaires

En effet les écrits ont une très longue vie.

Écrit par : Solange | mardi, 20 septembre 2016

Je ne sais pas si nos blogs resteront ad vitam aeternam une fois qu'on n'y sera plus, en mode livre par contre...;-)

Écrit par : jill bill | mercredi, 21 septembre 2016

Il faut être alors bien connu pour résister aux fermetures de blogs inévitables....
Les poésies qui résistent le mieux et se propagent partout sont... les recettes de cuisine ! C'est fou le succès des univers gustatifs !

Quant à nos billets sur lesquels on a bcp transpiré... ???

Merci de ton optimisme, chère Enriqueta et bisous

Écrit par : luciole 83 | jeudi, 22 septembre 2016

Les mots des poètes courront toujours dans les ruelles oubliées des blogs ou des vieux recueils!

Écrit par : Marie Minoza | mercredi, 28 septembre 2016

Si les hébergeurs de blogs ferment nos blogs, nos mots auront disparu en même temps. Tandis que nos écrits sur du papier, ils sont conservés à la Bibliothèque Nationale si on a fait le Dépôt Légal !

Écrit par : Elisabeth | samedi, 01 octobre 2016

Je ne sais pas si les mots jetés sur le clavier auront une longue vie?

Écrit par : Marie Minoza | vendredi, 07 octobre 2016

Même si on dit que les écrits restent : Rien n'est éternel...

Écrit par : Martine 85 | vendredi, 14 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.