Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 24 février 2017

Ma Normandie (2/3)

A1.jpg

A2.jpg

A5.jpg

A4.jpg

A6.jpg

A19.jpg

http://www.dieppe.fr/mini-sites/musee-de-dieppe/decouvrir-le-musee-de-dieppe-73/expositions-temporaires-et-animations-685

 

Une vidéo de l'expo France 3

mercredi, 22 février 2017

Espérance

Mais quelle idée de t'appeler Espérance! C'était encore une connerie de ton père! Et tout ça pour plaire à ton arrière grand-mère! Une grenouille de bénitier qui croyait aux vertus chrétiennes! Espérance! Toi! Mais il n'y a pas plus désespérante que toi! Incroyante! Sceptique! Et craintive en plus! Incrédule! Décourageante! Et désolante! Tu n'es qu'une petite chose fragile! Comme ta mère! Alors va t'en!

lundi, 20 février 2017

Défi n°180 La maison du bonheur

Croqueurs.jpg

J'ai une maison "tarabiscotée"

Avec un jardin au premier

Un jardin dont le mur est tombé

Un jardin en friche à dompter

 

Mais c'est la maison du bonheur

Pleine d'araignées en skatteurs

Rénovée par des "bricoleurs"

Du dimanche, des "branleurs"

 

De guingois est ma maison aimée

Avec des trous, des fuites, des ratés

Et des portes qu'on ne peut fermer

Titanesque sera ce chantier

 

Mais c'est la maison du bonheur

Réparer ne nous fait pas peur

Maçon, plombier, entrepreneur

Nous le deviendront à nos heures.

Maisonjeu.jpg

 

(Pour Jill Bill et les Croqueurs de mots)

 

J'ai exagéré un peu les défauts de ma maison mais "y'a du boulot" en attendant qu'elle devienne la maison de nos rêves pour notre retraite. En attendant, elle est une maison de vacances tout à fait agréable.

Maison3.jpg

 

IMG_0626.JPG

IMG_1561.JPG

IMG_1188.JPG

IMG_2647.JPG

(palissade du voisin tombée sur notre mur pendant la tempête de Janvier)

vendredi, 17 février 2017

Ma Normandie (1/3)

A.JPG

IMG_20170205_151219.jpg

 

C9.jpg

C10.jpg

C7.jpg

C5.jpg

mercredi, 15 février 2017

Vulfran

Vulfran est seul comme un viaduc

Comme le viaduc de la Scie

Abandonné comme une route

Jamais encore empruntée

Vulfran est triste comme un viaduc

Comme le viaduc de la Scie

Qui jamais rien ne relie

Un pont entre l'inutile et le ridicule.

 

IMG_1475.JPG

Le viaduc de la Scie (Juin 2016)

Terminé depuis plus d'un an et six mois, le viaduc de la Scie ne devrait pas ouvrir avant ... trois ans !

IMG_1476.JPG

À quelques kilomètres de Dieppe (Seine-Maritime), un vaste projet routier a permis de sortir de terre le viaduc de la Scie, ouvrage d’art exceptionnel qui devrait participer au désenclavement de la ville portuaire, et de ses activités économiques et industrielles. Achevé depuis le courant de l’été 2015, ce viaduc n’est pas emprunté par les automobilistes… faute de route ! Une situation qui irrite, et qui n’est pas prête de s’arranger.

Prévu pour 2014, un projet reculé à… 2019 !

Le viaduc de la Scie resterait inutilisé « pendant encore trois ans au moins », faute d’axes routiers le reliant à la nouvelle Nationale 27. C’était programmé initialement pour l’été 2014, mais reporté finalement vers 2019.
Ce vaste projet d’environ 77 millions d’euros, financé par l’État et la Région Haute-Normandie, peine à avancer et la N27 en 2×2 voies n’est pas prête de s’ouvrir. Outre le viaduc non raccordé au réseau routier, un pont conçu sur la route d’Anneville, à Tourville-sur-Arques, fini en juillet 2015, n’enjambe encore aucune route, et l’échangeur de Manéhouville, terminé également, n’est toujours pas ouvert.

IMG_1473.JPG

À elle-seule, cette Nationale 27 représente deux années de travaux, encore.

Pourquoi autant de retard dans ce projet attendu depuis 20 ans ? Parmi les élus locaux, certains misent sur des raisons budgétaires, qui empêchent de faire avancer plus vite le chantier. Pour Sébastien Jumel, maire PCF de Dieppe « les derniers kilomètres jusqu’au port ne sont pas financés ».

http://www.normandie-actu.fr/seine-maritime-ce-viaduc-inutilisable-et-ce-chantier-routier-qui-traine-pres-de-dieppe_175356/

Et pour ajouter au ridicule...sachez que sur la route de Rouen à Dieppe, à hauteur du viaduc, les feux tricolores fonctionnent déjà! Et créent parfois des embouteillages, contraignant les voitures à s'arrêter pour regarder passer les mouches, quand il y en a.

(J'y passe régulièrement)

 

Merci à Elisabeth qui m'a donné ce lien :

Pique nique géant sur le viaduc

+

Les raisons du retard

 

vendredi, 03 février 2017

Un voyage fabuleux en bus

autobus 2.jpeg

Le plus fabuleux voyage que j'ai fait en bus remonte à 1972, alors que j'avais 8 ans. Je l'ai fait à bord d'un autobus à impériale en compagnie de 5 garçons : Cap'taine, Youpla, Prof, Glouton et Solo, et 2 filles : Belle et Tigrette. C'était mes meilleurs amis et en leur compagnie j'ai vécu de fantastiques aventures rocambolesques et drôles. Un vent de liberté soufflait sur ma vie quand j'étais en leur compagnie. Je me sentais grande, indépendante et le monde m'appartenait. Nous jouions, dansions et nous chantions, nous inventions de drôles de machines et nous faisions des tas de bêtises. C'était un merveilleux voyage bien que cet autobus à étage n'ait jamais quitté le hangar désaffecté dans lequel il avait été oublié. Il ne roulait pas mais nos jeux nous emmenaient parfois bien loin de la réalité dans laquelle nous vivions, bien loin de ma vie de petite fille sage dans la banlieue parisienne. C'était un prodigieux voyage bien que je n'ai jamais été réellement dans ce hangar londonien, devenu le quartier général de cette bande d'enfants. C'était un fantastique voyage bien que je n'ai jamais réellement connu ces enfants que je considérais quand même comme mes meilleurs amis et que je retrouvais régulièrement grâce à la magie du petit écran.
C'était un voyage fabuleux, merveilleux, prodigieux, fantastique. Les voyages imaginaires sont toujours les plus beaux.

autobus 3.jpeg

(Pour Ecureil bleu)

mercredi, 01 février 2017

Fortuné

Fortuné n'avait aucune fortune, hormis ses souvenirs amicaux et amoureux. Il voulait recoller les morceaux épars aux quatre coins de sa mémoire fatiguée mais il n'avait pas assez de colle. Alors il a trié ce petit tas de morceaux d'amour, il en a pris les plus beaux et il les a mis dans son coeur. Et depuis Fortuné se promène avec un coeur qui fait "gling, gling", c'est comme le bruit des billes dans la poche d'un enfant. C'est pour cela qu'il sourit tout le temps, car il entend son coeur qui fait "gling, gling" et sa vie est devenue une récréation.

 

(Pour Jill Bill)