Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 janvier 2008

Je vous conseille la lecture de...

...Sarkostique :

"Pour sauver notre petit père des pipoles, il ne reste plus guère aujourd'hui qu'un mariage. Pensez donc vulgaires citoyens qui êtes juste bons pour régler la douloureuse du gaz en augmentation faramineuse, le bon Nicolas Sarkozy est mal pris."

http://sarkostique.over-blog.com

 

jeudi, 10 janvier 2008

Mon coeur a emporté par mégarde

"Elle dépose ses mots sur ses pensées
Des pensées sur ses maux, 
La plume effleure le papier
Le coeur s'embrase..." 

Sur le blog de Carttouche http://librepens-e.over-blog.com

Je t'ai attendu...

Cet été je t’ai attendu

 

Je t’attendais sans le savoir

 

Je n’espérais pas ta venue

 

Qui me semblait aléatoire…

 

Cet automne je t’ai attendu

 

Je t’attendais sans un espoir

 

Je ne croyais plus en ta venue

 

La tristesse s’installait péremptoire…

 

C’est avec l’hiver que tu apparus

 

Porté par la bise en encensoir

 

Je compris alors que mon cœur t’avait attendu

 

Malgré la désespérance du soir…

 

La vérité sur...

...Fillon, ministre de l'éducation nationale :

ministre-sénateur (cumul des mandats ET des revenus), responsable personnellement du chômage de 30 000 personnes.

http://nontitulairesdelen.hautetfort.com/archive/2008/01/...

http://nontitulairesdelen.hautetfort.com/archive/2007/11/...

En plus du problème de la précarité des enseignants non-titulaires, j'aimerais aussi vous signaler que depuis Septembre, ni les heures suplémentaires ni les indemnités de professeur principal n'ont été payées dans le rectorat de Versailles, cela fait donc plus de quatre mois qu'une partie du travail de nombreux enseignants est "gratuite", à l'heure actuèle nous ne savons pas quand nous serons payés. Le rectorat de Versailles a, paraît-il, des problèmes informatiques....

De la joie d'être payé par l'Etat...

 

mercredi, 09 janvier 2008

Les voeux (suite)

Les vœux de Lilounette :

 

« Des mots que tu aimes et auxquels tu associes des images partagées en toute amitié avec les autres et pour 2008 , on ne peut que te souhaiter : amour, amitié, joie de vivre, joie de lire, joie d'écrire ... »
 

 

Les vœux de Khanouff :

 

Je viens en toute amitié te faire mes tendres vœux pour une nouvelle année amoureuse pleine d’énergie, d’écriture et de vraie passion…

 

Les vœux de Carttouche :

 

Je vous souhaite une bonne année
Pleine d’amour et d’amitié
L’énergie et la passion vous accompagne
Que vos tendres rêves se réalisent

Vous l’éternelle amoureuse des mots
L’écriture symbole de liberté
Laisser la plume guider vos maux
La vrai tendresse et d’espérer

 

Mon coeur a emporté par mégarde

"Ecrire est ce chemin d’orphelin qu’on parcourt en silence pour consoler la mort de notre étourderie."

Franck

http://franckreveur.canalblog.com/archives/2008/01/01/741...

Philibert et Ernestine (4)

La rencontre était facilitée par le fait qu’ils vivaient tous les deux dans la même ville. Ils essayèrent bien sûr de leur faire échanger un regard à la piscine mais cela ne donna aucun résultat et il ne fallait pas compter sur une autre rencontre à la piscine car, si Julie, la fille de Paulin y allait régulièrement tous les jeudis, pour Jules, le fils d’Emma, sa présence aujourd’hui n’était due qu’à un  heureux hasard, son cours de plongée avait été décalé d’un jour, d’habitude, il avait lieu le Mercredi et puis nous étions déjà début Juin, les cours allaient bientôt s’arrêter donc inutile de fomenter un plan pour décaler à nouveau les cours, il fallait trouver un autre lieu pour la rencontre. Après avoir multiplié les occasions de rencontre, au supermarché, chez le dentiste, sur la plage, devant les portes du collège, Philibert et Ernestine durent reconnaître que la tâche serait plus difficile qu’il n’y paraissait. Pour qu’ils se rencontrent au supermarché, Philibert avait du provoquer une panne temporaire de la voiture de Paulin, pour que celui-ci se trouve au supermarché à la même heure qu’Emma, pour le dentiste ils avaient du faire souffrir Julie et Jules pour que leurs parents se retrouvent en même temps dans la salle d’attente de ce cabinet dentaire, et pour le collège ils avaient du carrément provoquer un bug informatique pour que les relevés de notes soient faux et mobilisent les parents ! Toutes ces actions leur donnaient mauvaise conscience même s’ils les faisaient dans un but généreux. Ils ne se voyaient pas multiplier à l’infini les incidents pour créer la rencontre éventuelle, leur rôle étant de faciliter la vie de leur humain et non pas le contraire.

mardi, 08 janvier 2008

Lumière

 

L  égèreté de la flamme

 

U  niversel réconfort qui

 

M et fin aux ténèbres et aux

 

I   llusions nocturnes qui hantent nos

 

E  sprits sauvés par la

 

R  aison qui nous libère et nous donne l’

 

E  spérance de voir naître un jour nouveau. 

 

6778ddf2a4ea6a1f7f9ec698c3c8108c.jpg

08:45 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (3)

lundi, 07 janvier 2008

Le jeu de Laurélyne

Il s'agit d'écrire un acrostiche avec le nom de votre dessert préféré avant le 13 janvier, la règle du jeu en entier ici :

http://maporteouverte.over-blog.com/article-15286471-6.html

P aradisiaque sensation qui

R éunit la glace et le feu

O bsédante vanille enfantine qui

F usionne avec le chocolat de l'

I nfernale pêché de gourmandise

T umultueuse union

E ntre le bien et le mal qui

R assemble les plaisirs les plus intenses

O bscure clareté du jour qui se lève

L uminosité de la nuit en son indécence

E xtase de la langue et du palais

S ymphonie des sens émerveillés.

12:10 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (3)

Philibert et Ernestine (3)

Il ne fallut pas longtemps à Philibert et Ernestine pour se rendre compte que leurs humains étaient fait l’un pour l’autre, ils avaient les mêmes aspirations en amour et de nombreux points communs dans leurs goûts. Il ne fallut non plus pas longtemps aux deux anges pour décider de mettre tout en œuvre pour que leurs deux humains se rencontrent. Ernestine était également coutumière des incartades par rapport au règlement divin et elle voulait à tout prix passer une autre vie humaine aux côtés de Philibert plutôt qu’avec l’ange gardien de cet Adrien, car l’ange Armel n’était pas quelqu’un d’efficace ni de dévoué, elle ne supportait pas ces anges qui ne font leur travail qu’à moitié et laissent ainsi leur humain prendre de nombreux risques inconsidérés. Philibert et Ernestine mirent donc au point un plan pour que Paulin et Emma se rencontrent. Ils étaient persuadés qu’ils tomberaient amoureux l’un de l’autre dés le premier regard.