Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 juillet 2007

Espoir

E nergie de l’esprit qui se diffuse comme le

 

S ang dans les veines d’un corps qui renaît

 

P atience en ce silence, cette étape nécessaire

 

O ptimisme non raisonnable en un projet glorieux

 

I  l me tient au cœur et à l’âme malgré les naufrages, en

 

R ésurgence d’un avenir qui prend racine dans le passé

 

07:04 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 12 juillet 2007

Solitude

S ilence bienveillant dans lequel je me trouve

 

O nde mystérieuse qui me porte en moi-même

 

L ieu désert de mon cœur aspirant au repos

 

I  ndispensable alliée d’une âme chagrinée

 

T emps qui se ralentit en tempo harmonieux

 

U tile contretemps pour qui veut se connaître

 

D istance salutaire par rapport à mes maux

 

E lle est ma compagne la plus fidèle.

 

09:28 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (4)

mardi, 10 juillet 2007

Imagination

Hommage à l'imagination qui nous sauve la vie, chaque jour.

Au départ une note de Nico :

http://nicola20san.blogs.psychologies.com/mon_weblog/2007...

puis son commentaire :

En fait cette citation est ici illustrée d'une certaine manière par l'épisode salvateur qu'expérimenta Styron tandis qu'il était bien enfoncé dans sa nuit, sursaut de vie qu'il retranscrivit comme suit:

"Cette mélodie, à laquelle comme à toute forme de musique - en fait, comme à toute forme de plaisir - j'étais dans ma torpeur resté insensible depuis des mois, me transperça le coeur comme une dague, et dans un flot de souvenirs rapides, je repensai à toutes les joies qu'avait connues la maison ; les enfants qui jadis gambadaient à travers les pièces, les fêtes, l'amour et le travail, le sommeil honnêtement gagné, les voix et le brouhaha plein d'allégresse, l'éternelle tribu des chats, des chiens et des oiseaux... Tout cela, soudain je m'en rendais compte, était trop pour que jamais je puisse y renoncer..." William Styron, "face aux ténèbres".

Puis mon imagination :

I  nventer, concevoir des

 

M ondes qui n’existent pas

 

A venir radieux à créer

 

G lorieuses pensées d’une âme qui se rappelle

 

I  dées qui illuminent ces

 

N uits esseulées et studieuses

 

A mour de la vie et des autres

 

T alent qui cherche à s’exprimer

 

I  llusion de l’esprit en voyage

 

O utrageusement optimiste et

 

N é d’un vent vif qui joint le présent au passé

 

 

 

08:00 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (7)

dimanche, 08 juillet 2007

Amour

A ttachement profond de mon âme pour la vôtre

 

M ouvement de mon cœur qui s’incline vers le vôtre

 

O ndes de ce désir qui pousse au don de soi

 

U n vif sentiment d’affection passionnée

 

R éunit nos tendresses en un seul enthousiasme.

 

 

 

12:30 Publié dans Acrostiche | Lien permanent | Commentaires (4)