Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 décembre 2013

Orson

 

Orson Welles.jpg

 

Orson, il les a vu*

Il nous l'a dit à la radio

Mais, finalement, personne ne l'a cru

Après un premier vent de panique

Pour une bonne blague, c'est passé

A la postérité, ainsi, c'est resté

Pourtant, tout comme David Vincent

De l'invasion il est témoin

Après m'avoir lu, vous ne direz pas

Que c'est faux, que vous ne saviez pas

 

David Vincent.jpg

 *
Durant la soirée du lundi 30 octobre 1938, veille d'Halloween, une adaptation de La Guerre des mondes, où Orson Welles, du fait de sa mise en onde très réaliste et se faisant passer pour un présentateur de CBS interrompant l'émission, aurait (selon une thèse très répandue, mais aujourd'hui remise en question]) effrayé une bonne partie de la Côte Est des États-Unis qui aurait cru à l'invasion du pays par des Martiens. Les standards de CBS, mais aussi des commissariats furent submergés d'appels de personnes prétendant avoir aperçu des Martiens. La panique fut relayée durant une semaine dans la presse. Rétrospectivement, l'ampleur de la panique aurait été, selon certains auteurs, considérablement exagérée au fil des années, de par les commentaires qui en ont été faits, à commencer par ceux de Welles lui-même.

 

 

martiens.jpg

 

ovni.jpg

 

 

(Pour Jill Bill)

 

mercredi, 27 novembre 2013

Edmonde

Edmonde, je l'imagine sous ses traits là

 

Edmonde.jpeg


 Ceux de Claude Gensac

Edmonde3.jpeg


 l'éternelle Mme De Funès au cinéma 

Edmonde2.jpeg

 

Edmonde4.jpeg

 

 Elle a tourné dix films avec Louis de Funès, interprétant la plupart du temps l'épouse du 

personnage incarné par l'acteur, comme dans Les Grandes VacancesOscarHibernatusJo et la saga des Gendarmes de Saint-Tropez.

En 2005, elle  a publié une autobiographie, "Ma biche... c'est vite dit !" en référence au surnom que lui a donné Louis de Funès dans leurs films, dans lequel elle retrace aussi son parcours de comédienne et raconte des anecdotes de tournage.

Bien qu'âgée de 86 ans elle joue toujours au théâtre comme au cinéma.

 

Edmonde5.jpeg


Pour découvrir ou redécouvrir son immense carrière, lisez sa biographie Wikipédia


Et pour lire sa dernière interview 


(Pour Jill Bill)


mercredi, 20 novembre 2013

Quoc

Moi, je m'appelle Quoc

Je suis le fils du Docteur Knock

Partout, toujours on me broque

Car je suis pourvu de quelques tocs

On me traite même de sinoque

Mais je m'en fou, je m'en moque!

 

knock.jpeg

Knock2.jpeg

(Pour Jill Bill)


mercredi, 13 novembre 2013

Adrienne

 

La seule Adrienne que je connaisse c'est celle-ci, la femme de Rocky Balboa

Rocky3.jpeg

Rocky I est un très beau film qui nous raconte une superbe histoire d'amour

Rocky.jpeg

 

"Adrienne!... Adrienne!... Adrienne!...J'ai gagné!"

 

Rocky2.jpeg

Derrière chaque grand homme il y a une femme dit-on.

(Les acteurs sont bien sûr Talia Shire et Silvester Stalone)


mercredi, 06 novembre 2013

Jorick

Jorick est un être chimérique

Du bois de Verrières il est la créature

Croisé un jour de pluie

Dans la brume du petit matin

Une silhouette entrevue au bout d'un chemin

Invraisemblablement longiligne ou famélique

Et tenant un sac non identifié à la main

Qui s'est enfoncé dans le sous-bois

Avant qu'on ne puisse s'approcher

 

DSCN9600.JPG


Une fois arrivés où il était

Nous n'avons vu plus personne

Nous étions très étonnés

Puis, en nous retournant

Nous l'avons vu, loin derrière nous

Il nous avait contourné

Et lui aussi s'est retourné

Ce qui nous a encore plus intrigué

Et légèrement effrayé

 

xfiles 2.jpeg


D'aucuns auraient pu penser

Que ce Jorick, en fin de compte, n'était

Qu'un inofensif cueilleur de champignons

Qui voulait, le secret garder

Sur le lieu où il les ramassait

Mais nous avons préféré croire

Que c'était un être mi bête mi humain

Mi mystère mi imagination

 

x files.jpeg


La vérité est ailleurs dit-on

Moi Scully et toi Mulder

Et sur cette énigme, nous devisons

Ensemble, tous les dimanches matin

Dans le fantastique bois de Verrières

Où nous espérons apercevoir à nouveau

Ce ténébreux Jorick et ses secrets

Cette "x files" créature de la banlieue.

 

xfiles3.jpeg


mercredi, 09 octobre 2013

Conrad (ou Konrad)

 

Adenauer.jpeg


Il s'appelait Adenauer

Il croyait en un monde meilleur

Il se retourne dans sa tombe

Car Angela se prend pour la reine du monde

 

Adenauer 3.jpeg



(Pour Jill Bill)

mercredi, 25 septembre 2013

Franck

En cherchant l'inspiration pour mon Franck, dans les vieux textes parus sur mon blog il y a longtemps, je suis tombée sur ce texte, qui m'avait été inspiré par le blog d'un blogueur s'appelant Franck...Alors j'y ai vu comme un signe, pour dédier ce texte à Jilll Bill. Un petit détournement que, j'espère, elle me pardonnera.

 

 

Petite sœur d’écriture

Le vent se lève avec l’aube

Et l’encre brûle nos derniers mots.

Quand la douleur les aura consumé

Il restera dans l’encrier

La cendre de tous nos espoirs

Et de nos rêves avortés

 

Petite sœur d’écriture

Le jour qui vient chasser la nuit

Dessine sous nos yeux de pluie

Les ombres du temps retrouvé

Là où nos souffles ont effacé

La trace du sillon de nos larmes

Qui restent nos uniques armes

 

Petite sœur d’écriture

La brume qui se dissipe au loin

Vient libérer notre horizon

De nos maux et de nos chagrins

De les avoir ainsi offert

En cet échange d’amitié

Ils nous semblent bien plus légers

 

Petite sœur d’écriture

Le soleil vient illuminer

Nos iris aux prunelles sombres

Et nos paupières non fardées

Des mensonges de nos habitudes

Nous laissent libres de partager

Ce doux silence à l’unisson.

 

 

(Dédié à Jill Bill)

mercredi, 18 septembre 2013

Constance

Moi, je m'balance

Au rythme de mes assonances

Je me fou des convenances

J'abandonne le monde à ses insignifiances,

Sa bêtise et sa médisance

Moi, je m'balance

Au rythme de mes silences

Je me fou de la bienséance

Je vous abandonne à vos turbulences,

à vos cris et à vos urgences

Moi, je m'balance

Je cultive le bonheur et je danse

Mon petit nom, c'est Constance


(Pour Jill Bill)

mercredi, 11 septembre 2013

Flavien

 

Main3.jpg

 

Flavien est un chirurgien

Un chirurgien de la main 

Il « débouche » des canaux carpiens

Aux gens il rend leurs mains

 

 

Main.jpg

 

Des cicatrices, d’un genre divin

Car il « recouds » comme un saint

Des douleurs, rien de rien

Car son travail, il le fait bien

 

 

Main2.jpg

 

Il y a plein de chirurgiens

Car il y a plein de mains

Mais le meilleur, c’est Flavien

Et  toutes les mains l’aiment bien

 

 

Main4.jpg


(Pour Jill Bill)

mercredi, 26 juin 2013

Stella et compagnie

 

Portrait de classe 2012-2013


 

photo-de-classe-maîtresse.jpg

http://netia59a.ac-lille.fr/ecolemaretz


 

"Berthold est un fan d'Arnold (et Willy), Pénélope, au chocolat se dope, Martial est un commercial, Benoîte, elle est toujours coîte, Wolf se bat avec Rodolphe, Etiennette c'est la plus chouette, Marcande veut être marchande, Clotilde est inséparable de Mathilde, Otto aime la techno, Robine a une drôle de bobine, Jacob, toutes les couleuvres, il gobe, Quinte aime les labyrintes, Belphégor, les maths il adore, Victoire est cancre notoire, Dario chante avec brio,Olga se croit à l'opéra, Cadet est un vrai boulet, Louisette, elle caquette, Gonzague raconte des blagues, Radegonde est toujours furibonde, Cébus a comme un rictus, Calypso aime la géo, Zacharie, tout le temps il rit, Xavière est un peu altière, Leandros connaît le nom de tous les os, Géorgine récite du Racine, Rodrigue est un prodigue, Mahaut aime les châteaux, Scotty est fort en géométrie, Louane, elle ricane, Ignace, il est cocasse, Léonce a toujours les bonnes réponses, Yanis est un  La Palisse, Bradamante est vraiment très lente, Camomille n'a pas l'air d'une fille, Désiré est un "petit bébé", Fanchon suce des bonbons, Wilfer est un vrai cerbère, Eugénie est un génie, Perceval écrit un journal, Emerise est une indécise, Pamphile dessine des crocodiles, Stella est la reine du blabla...

Et Jill Bill, la maîtresse, tous ces "monstres", elle dresse! De Septembre à Juin, ça leur fait du bien!"


(Pour Jill Bill)