Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 20 octobre 2010

Philibert et Ernestine (2 sur 4)

Il ne fallut pas longtemps à Philibert et Ernestine pour se rendre compte que leurs humains étaient fait l’un pour l’autre, ils avaient les mêmes aspirations en amour et de nombreux points communs dans leurs goûts. Il ne fallut non plus pas longtemps aux deux anges pour décider de mettre tout en œuvre pour que leurs deux humains se rencontrent. Ernestine était également coutumière des incartades par rapport au règlement divin et elle voulait à tout prix passer une autre vie humaine aux côtés de Philibert plutôt qu’avec l’ange gardien de cet Adrien, car l’ange Armel n’était pas quelqu’un d’efficace ni de dévoué, elle ne supportait pas ces anges qui ne font leur travail qu’à moitié et laissent ainsi leur humain prendre de nombreux risques inconsidérés. Philibert et Ernestine mirent donc au point un plan pour que Paulin et Emma se rencontrent. Ils étaient persuadés qu’ils tomberaient amoureux l’un de l’autre dés le premier regard.

La rencontre était facilitée par le fait qu’ils vivaient tous les deux dans la même ville. Ils essayèrent bien sûr de leur faire échanger un regard à la piscine mais cela ne donna aucun résultat et il ne fallait pas compter sur une autre rencontre à la piscine car, si Julie, la fille de Paulin y allait régulièrement tous les jeudis, pour Jules, le fils d’Emma, sa présence aujourd’hui n’était due qu’à un heureux hasard, son cours de plongée ayant été décalé d’un jour. D’habitude, il avait lieu le Mercredi, et puis nous étions déjà début Juin, les cours allaient bientôt s’arrêter donc inutile de fomenter un plan pour décaler à nouveau les cours, il fallait trouver un autre lieu pour la rencontre. Après avoir multiplié les occasions de rencontre, au supermarché, chez le dentiste, sur la plage, devant les portes du collège, Philibert et Ernestine durent reconnaître que la tâche serait plus difficile qu’il n’y paraissait. Pour qu’ils se rencontrent au supermarché, Philibert avait du provoquer une panne temporaire de la voiture de Paulin, pour que celui-ci se trouve au supermarché à la même heure qu’Emma, pour le dentiste ils avaient du faire souffrir Julie et Jules pour que leurs parents se retrouvent en même temps dans la salle d’attente de ce cabinet dentaire, et pour le collège ils avaient du carrément provoquer un bug informatique pour que les relevés de notes soient faux et mobilisent les parents ! Toutes ces actions leur donnaient mauvaise conscience même s’ils les faisaient dans un but généreux. Ils ne se voyaient pas multiplier à l’infini les incidents pour créer la rencontre éventuelle, leur rôle étant de faciliter la vie de leur humain et non pas le contraire.

 (Ma participation au jeu de Jill Bill)

 

09:55 Publié dans Nouvelle | Lien permanent | Commentaires (3)

lundi, 18 octobre 2010

Philibert et Ernestine (1 sur 4)

Philibert, en bon ange gardien qui se respecte, accompagnait comme il se doit son humain : Paulin Billon, un homme généreux et honnête qui faisait face avec courage aux aléas de la vie. Il était marié à Roseline depuis 15 ans mais leur couple n’était pas heureux. Roseline avait des aventures et rêvait d’un ailleurs au soleil. Ils vivaient au Touquet, Paulin aimait la mer du Nord aux multiples visages, il aimait le vent et les grosses vagues, les reflets opales des ondes et les dunes de sables, tandis que Roseline rêvait de mers tropicales. Philibert ne s’entendait pas du tout avec l’ange gardien de Roseline, un certain Raoul, peu causant et plutôt du genre " règlement-règlement ", alors que Philibert avait l’habitude de prendre des libertés avec les lois divines, ce qui lui avait déjà valu plusieurs réprimandes de la part de Saint-Pierre.

Ce jour-là Philibert accompagnait Paulin à la piscine d’Etaples pour le cours de sa fille Julie, âgée de 11 ans, quand il tomba né à né avec Ernestine, un ange gardien qu’il avait bien connu et qu’il aimait beaucoup. Ernestine et lui avaient déjà vécu toute une vie d’humain côte à côte, lorsqu’ils s’occupaient de Rodrigue et d’Odette, deux grands amoureux qui s’étaient aimé passionnément pendant soixante ans à Toulouse, au siècle précédent. La mort de Rodrigue et d’Odette, survenue ensemble, avait mis fin à une belle histoire et à l’attachement particulier de Philibert et Ernestine. Ernestine fut également enchantée de retrouver Philibert, elle accompagnait une femme, Emma Abelle qui emmenait son fils Jules, âgé de 11 ans à la piscine. Emma vivait maritalement avec Adrien mais elle n’était pas très heureuse. Adrien était un homme froid qui avait du mal à montrer ses sentiments tandis qu’Emma rêvait de tendresse et de déclarations amoureuses. Emma n’avait pas beaucoup de chance en amour, Adrien était le sixième homme de sa vie et parfois elle se prenait à rêver au septième, celui qui serait l’homme du reste de sa vie.

(Ma participation au jeu de Jill Bill)

10:00 Publié dans Nouvelle | Lien permanent | Commentaires (5)