Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 janvier 2012

Les vieux amants

Quand je rêve à notre avenir

Je nous vois dans nos souvenirs

Deux vieux amants et des sourires

Qui se remémorent leurs soupirs

 

Comme dit la chanson* mon amour

Mon doux, tendre, merveilleux amour

De l'aube jusqu'à la fin du jour

Je t'aime encore et pour toujours

 

Un homme, une femme, côte à côte

Assis sur un banc, sur la côte

Regardent la mer qui clapote

Et les estivants qui canotent

 

Et leurs yeux qui pétillent encore

Disant : leur amour est si fort

Qu'ils défient la nuit et l'aurore

Ainsi que le temps carnivore

 

                                                Comme dit la chanson* mon amour

                                               Mon doux, tendre, merveilleux amour

                                                De l'aube jusqu'à la fin du jour

                                               Je t'aime encore et pour toujours

 

(Pour Mille et Une)

* La chanson de Jacques Brel bien sûr

vendredi, 06 janvier 2012

Nos plus beaux poèmes...

Nos silences sont nos plus beaux poèmes
Nos regards sont nos plus beaux aveux
Nos caresses sont nos plus jolis rêves
Et nos nuits sont des mondes lumineux.


(Février 2008)

samedi, 17 décembre 2011

Ame légère

Je suis âme légère qui découvre la vie

 

Je suis primesautière et je suis mes envies

 

Fidèle à cette muse qui me guide vers toi

 

Qui saura me laisser cette liberté là

 

Qui rira de me voir dans cette folle allure

 

Qui touchera mon coeur mais sans le retenir

 

Sans cesse renouvelé en quotidienne quête

 

Un amour authentique sans entrave sévère

 

Tu t'émerveilleras de mes passions multiples

 

Et de chez toi la porte me restera ouverte

 

Tu ne m'attendras pas mais sauras m'accueillir

 

Je ne resterai pas mais saurai revenir.


(Juin 2007)

samedi, 08 octobre 2011

L'automne se fit amour

 

Automne.jpg

 

L'automne se fit amour

Dans la pâleur du jour

Et la bise fit naître

Des songes de bien être

 

Une saison en retrait

Qui dessina d'un trait

Les contours d'un destin

Aux doux accents carmins

 

Sursis au coeur du temps

Dans l'oubli du printemps

Un tendre manteau de spleen

Recouvre les clandestines

 

Deux pensées exaltées

De fougue consummée

Et la brune se posa

Au coeur du Sahara

 

A l'heure silencieuse

Où ces âmes pieuses

Rendent discret hommage

Au dieu du badinage

 

On vit la pamoison

Sortir de sa prison

Pour que ciel et terre

Engendrent l'univers.

 

(Pour le jeu d'Evy)

samedi, 25 juin 2011

Moi, je rêve...

Moi, je rêve d'arrêter le temps

Pour cueillir avec toi l'instant

La douce tiédeur de ce printemps

Tandis que s'enfuient les tourments

Des peines disont l'ajournement

Moi, je rêve d'arrêter le temps

C'est la tendre saison des amants

Goûtons donc ce répit un moment

Oeuvrons à retenir fermement

Le bonheur et ses chuchotements

Moi, je rêve d'arrêter le temps

D'une époque où l'amour suspend

Les aiguilles des horloges-cadran

Et les rides des anciens enfants

Tandis qu'ils courent tous après l'argent

Moi, je rêve d'arrêter le temps

samedi, 30 avril 2011

Amour, ne quittons pas notre chambre

 

Chambre.jpg

 

Amour, ne quittons pas notre chambre

Ne remettons pas nos habits

J'ai toute une provision de gingembre

Il y a tant de jeux interdits!

Oublions tout de Décembre à Novembre

Et nécoutons que nos appétits...

Amour, ne quittons pas notre chambre

Restons à l'abris dans le lit

Ta peau est chaude comme l'ambre

Et ma bouche a le goût de l'inédit

Mon corps sous tes envies se cambre

Commettons donc quelques délits!

 

(Pour Mille et Une)

samedi, 23 avril 2011

Papillon

Papillon sur mon coeur, ta main toute douceur, se pose

Arrimé à mon corps, rythme, ton souffle fort, caresse

Ta peau sur mes lèvres, le goût de la fièvre, encore!

Tenace présence, imprégnée d'absence, songe...

Ton regard embrasé, un sourire partagé, bonheur.

 

(Mes participations au jeu d'Evy)

 

 

Je ne suis qu'un papillon

Et mes journées sont comptées

Vous les humains dont la vie

Est longue comme l'infini

Vous ne pouvez pas connaître

De ma vie l'intensité.

Moi, je vais à l'essentiel

Juste en un battement d'ailes

Sans toutes vos circonvolutions

Vos guerres et vos trahisons

Car au coucher du soleil

On me coupera les ailes.

 

samedi, 19 mars 2011

Mon capteur de rêve

Evadée d'un bien mauvais sommeil

Je pose la main sur ton coeur qui bat

Toi, tu es mon capteur de rêves

Tu éloignes d'un sourire les illusions inoportunes

Tu repousses jusqu"aux confins les vibrations ténébreuses

Tu y exiles les idées noires et les angoisses

Et tu chasses d'un mot les larmes à mes paupières

 

A tes côtés, chaque éveil est clarté

Toi qui préserve les tendres songes de la nuit

Toi qui garde mes promesses lunaires

Toi qui veille sur mon fragile repos

Toi qui protège la flamme de l'espérance

Quand m'envahit le crépuscule

Et jusqu'aux premières lueurs de l'aube

Ton doux visage est mon fanal

Toi, tu es mon capteur de rêves.

 

samedi, 26 février 2011

Amourettes

auguste-renoir-dans-le-jardin.jpg

Dans ce charmant jardin

Aux parfums captivants

Une belle se laisse ainsi 

 conter fleurette

Et tandis qu'il bourdonne

Et chuchotte et susurre

Elle rêve au bruissement

De son coeur de crépon

C'est le printemps des fleurs

Et des jolis jupons

Qui musardent gaiement

Qui flânent allègrement

Elle fait semblant de croire

   A ce gazouillement

Il se prend pour un roi

Un chevalier d'antant

Il faut bien que jeunesse

Quitte son nid douillet

Et découvre à son tour

Le temps des amourettes.

 

Pour le jeu de Lylyjane

samedi, 04 septembre 2010

Demande-moi la lune

A ma fille, Lise

 

Demande-moi la lune

De chasser l'infortune

Aux abysses de Neptune

Amour notre pécune

Jusqu'aux faites des dunes

De l'aube à la brune


Demande-moi ce que tu veux

D'inventer des mots camaïeux

Qui parlent de tendresse et de feu

Qui nient les larmes et les adieux


Demande-moi des faveurs

Repousser toutes tes peurs

Désapprendre tes erreurs

Amour notre splendeur

Douces pétales de coeurs

Rêveries des voyageurs


Demande-moi ce que tu veux

D'inventer des mots camaïeux

Qui parlent de tendresse et de feu

Qui nient les larmes et les adieux


Demande-moi des conseils

De veiller sur ton sommeil

Et que joie te réveille

Amour notre merveille

Doux fragments de soleil

Tes sourires en corbeille


Demande-moi ce que tu veux

D'inventer des mots camaïeux

Qui parlent de tendresse et de feu

Qui nient les larmes et les adieux


La lune demande-moi

Assiège-moi de pourquoi

Et que ton rire flamboie

Amour notre seule loi

Tout en haut des beffrois

Mère et fille festoient