Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 septembre 2015

Les vieux

Et le temps qui passe fait aux vieux

Une bordée de rides autour des yeux

De tous les tourments, victorieux

Ils défient les enfers et les cieux

 

Les heures qui s'enfuient font des vieux

D'anciens parchemins très précieux

De cette traversée, ces aïeux

Gardent un souvenir audacieux

 

Les saisons se suivent et les vieux

Prennent le chemin des adieux

Leur peau, témoignage glorieux

D'une jeunesse aux rêves orgueilleux

 

(J'ai trouvé l'inspiration sur le blog de Tizef grâce au chanteur Michel Tonnerre)

lundi, 17 août 2015

Et je rêve...

Et je rêve...

De roses trémières devant l'entrée

A profusion, tout un bouquet

Et je rêve...

De belles journées ombragées

De mon jardin endimanché

Et je rêve...

De volets bleus entrebaîllés

De ma maison ensommeillée

Et je rêve...

 

(J'ai écris ce poème en pensant à la maison que je suis en train d'acheter au Tréport après un long parcours du combattant commencé il y a trois mois, je n'ai pas encore les clés et je me languis. Cette maison sera notre havre de vacances puis, à la retraite, notre principal "home sweet home".)

------------------------------------

(Nous aurons les clés le Lundi 24 Août)

 

DSCN0877.JPG

(Le Tréport en avril 2012, ma future maison est derrière les arbres)

 

lundi, 10 août 2015

La pluie, cette musique...

La pluie, cette musique...

Délicate ou violente au gré du vent

Nous rafraîchie de ses ondées

Nous surprend par ses giboulées

Mélodie tendre et apaisante

La pluie, cette musique...

Douce ou déchaînée au gré du temps

Nous blesse de ses déferlements

Nous abat par ses ouragans

Fanfare puissante et destructrice

La pluie, cette musique...

... de la destinée.

 

("La pluie, cette musique" est une expression prise sur le blog de Solange)

lundi, 20 juillet 2015

La mouette

Je confiai à une mouette un zeste de chagrin

Et elle en fit pour moi un très léger refrain

Que je me fis voler par un fier vent salin

Pour qu'il puisse sécher les larmes des marins

 

Je soufflai à une mouette une trace de dédain

Elle la jetta pour moi aux oublis riverains

De ce vaste océan des amours clandestins

Pour que se tournent les pages d'un intime parchemin

 

Je livrai à une mouette une poussière de regain

Qu'elle prit et transforma en fulgurant chemin

En quête perpétuelle des humbles pèlerins

Qui rêvent de ferveur et tendres alexandrins

 

(Merci à Simone et à Lenaïg pour l'inspiration)

(Pour les Croqueurs de mots)

mercredi, 08 juillet 2015

Les mouettes

Pour continuer à naviguer sur les océans tout l'été...

Je publie à nouveau ce poème :

 

Je regarde les mouettes jouer avec la mer

Sur une grève de béton que les flots colonisent

Déambulant ici comme dames altières

Elles picorent le lichen en guise de repas

 

Le retour d'une vague arrive à les surprendre

L'une se laisse emporter par les flots obstinés

Qui la ramènent enfin vers ce vert promontoire

Où elle reprend patte en redressant son bec

 

Tantôt l'une déploie ses ailes et sautille

Tandis qu'une autre s'enfuit en rasant les flots gris

Et pousse un cri strident comme puissant maléfice

Elle indiffère les autres qui poursuivent leur tâche

En ce drôle de ballet qui enchante mes yeux.

 

(Pour les croqueurs de mots)

jeudi, 02 juillet 2015

Jeudi en poésie

Mes îles sont un fil entre le ciel et l'eau

Délicat équilibre et fragile cadeau

Voluptueuses émotions courant à fleur de peau

Aux mystères océanes marquées d'un noble sceau

Humbles et sauvages, oubliées des bateaux

Ou bien noyées de monde à la saison du beau

Leurs silences essentiels guérissent de tous les maux

Leurs souffles originels font naître tous mes mots

 

(Pour les Croqueurs de mots)

 

La Manche et ses 355 km de côtes sont bordées de nombreux îles et îlots : Le Mont-Saint-Michel, Tombelaine, Chausey, Tatihou, Saint-Marcouff, Pelée, AurignyBrecqhouBurhou, Les CasquetsLes DirouillesÉcréhouGuerneseyHermJerseyJéthouLihou, Les MinquiersOrtac, et Sercq.

lundi, 29 juin 2015

Défi n° 148 Océan

 Je suis océanique

Mais sans en avoir l'air

Ponent et Atlantique

Je suis un bras de mer

 

Mes ondes sont opales

Et mes côtes d'albâtre

Mes marées sont astrales

Mes rivages de nacre

 

Je scelle les unions

J'ai la mémoire de l'eau

Entre France et Albion

Je suis comme un berceau

 

Cornouailles, Normandie

Yes, I'm a great sea

Mais je suis encore jeune

Daughter of the ocean

 

 Je suis océanique

Et cela me rend fière

Profondément celtique

Je suis un bras de mer

 

La Manche , en anglais English Channel, en bretonMor Breizh , en cornique, Mor Bretannek , est une mer épicontinentale de l'océan Atlantique, située dans le Nord-Ouest de l'Europe et qui s'étend sur une superficie d'environ 75 000 km2 ; longue de 500 kilomètres, large de 250 kilomètres (au maximum) et profonde de 172 mètres en son point le plus bas.

 

(Pour les Croqueurs de mots)

jeudi, 25 juin 2015

Jeudi en poésie

Douvres, Calais, le Tréport et Boulogne sur mer

Mes ports sont des abris pour navires en détresse

Pêcheurs et voyageurs y trouvent un doux refuge

Depuis que l'homme essaie de conquérir le monde

 

Dieppe, Weymouth, Saint-Malo, ainsi que Cherbourg

Arsenaux, ports de pêche ou bien ports de plaisance

Monde de démesure en vastes terminaux

A la fois ZIP et hub aux hinterlands reliés

 

Dunkerque, Newhaven, Le Havre et puis Portsmouth

Maint et maint siècles ont vu s'enfuir diverses nefs

Bateaux de pêcheurs, drakkar, caravelles

Voilier, catamaran ou yacht de grands seigneurs

Car ferries, pétroliers ou porte-conteneurs

 

Ouistreham, Poole, Plymouth, Roscoff et tous les autres

Mes ports n'aspirent à être que havres de paix

Très loin de ce vacarme où l'homme s'est noyé

 

(La Manche rend hommage à ses ports)

 

(Pour Les Croqueurs de mots)

jeudi, 30 avril 2015

Jeudi en poésie

Addict to words

 

Si je n'écris pas 

Plus rien ne va

J'ai trop besoin de mots

Pour guérir de mes maux

 

Sur papier, sur clavier

Mes mains en ont besoin

Le jour ou la nuit

Ecrire est mon destin

 

J'ai trop besoin de mots 

Car le ciel est si beau

Pour comprendre la vie

Détruire les interdits

 

Du matin jusqu'au soir

Pour conter mes espoirs

Du soir jusqu'au matin

Pour chasser mes chagrins

 

Si je n'écris pas 

Plus rien ne va

J'ai trop besoin de mots

Pour guérir de mes maux

 

Des mots.jpg

 

 

(Pour Domi et les Croqueurs de mots)

lundi, 27 avril 2015

Le chemin

chemin.jpg

 

Je marche d'un bon pas sur ce chemin de terre

Qui sent l'herbe, le bois, les saveurs de l’automne

Je marche d'un bon pas sur mon propre chemin

C'est le seul sur lequel je me sente chez moi

Sur ce chemin de vie, je pleure et puis je ris

Je sens le froid, le vent, la pluie et le soleil

Je sens l'absence, la peur, la tristesse et la joie

J'apprends à mieux connaître et le monde et moi-même

J'apprends à mieux aimer en allégeant mes peines

Je marche d'un bon pas sur ce chemin d'automne

                  Où je retrouve enfin les couleurs de l'espoir.

 

(Pour Leiloona)