Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 16 avril 2015

Jeudi en poésie

Des tisanes de jadis, je crois en leurs vertus

Secrets de nos grand-mères répétés ou bien lus

Radis noir, artichaut, angélique feuillue

Fenouil, mélisse ou sauge pour des repas charnus

 

 

Les "simples" sont simples pour tous leurs partisans

Ainsi que les savoureuses recettes d'antan

Passiflore, valériane, houblon, millepertuis

Pour accorder tendresse et douceur à vos nuits

 

Des Grecs, Chinois, Egyptiens...c'est notre héritage

Tous les humains se le transmettent d'âge en âge

Reine des prés, ortie, camomille, cassis

Pour les sombres douleurs qu'on peut calmer ainsi

 

La phytothérapie, une belle création

Décoctions, infusions ou bien macérations

Gingembre, ginseng, cynorhodon ou kola

Donnent vitalité, éloignent du trépas

 

 Des souvenirs d'enfance aux tisanes "littéraires"

De délicats parfums pour soins épistolaires

Aubépine, tilleul, boutons de roses séchées

Marcel Proust et ses jeunes filles en fleurs tant aimées

 

Tisane.jpg

(Pour les Croqueurs de mots)

jeudi, 09 avril 2015

Jeudi en poésie

Il me semble parfois que je vis à l’envers

Où bien que c’est le monde qui est tout de travers

Un espace étriqué est mon seul horizon

Point de vue limité, paysage en béton

J’ai besoin de créer quelque perturbation

Un souffle saugrenu, une réinvention

Afin de raviver mes rêves extravagants

De réveiller ma vie et sa splendeur d’antan

Une coulée absurde, loufoque et insensée 

Une puissante éruption de folle liberté

 

(Pour Lénaïg et les Croqueurs de mots)

jeudi, 02 avril 2015

Jeudi en poésie.

Les ombres s’épaississaient au fur et à mesure

Alors que s’installait une étrange atmosphère

 

Quelques points lumineux subsistaient ça et là

Mais la clarté cédait peu à peu aux ténèbres

 

Nos angoisses profondes s’emparaient de nos mondes

La peur de l’inconnu accélérait nos cœurs 

De notre quotidien fuyaient tous nos repères

 

Les bruits s’amortissaient dans cette obscurité

 Laissant place au tourment et ses sombres chimères

 

Cette ambiance insolite recelait un mystère

 Le jour où nous vécûmes une éclipse solaire.

 

(Pour Lénaïg et les Croqueurs de mots)

jeudi, 19 mars 2015

Jeudi en poésie

(Création)

Le bonheur est la traversée d'un archipel

Où des instants pacifiques et heureux

Attendent les navigateurs

Entre ces îles, je suis barque fragile

 Jusqu'au prochain îlot de joie.

 

(Jeudi en poésie sur le Bonheur du défi n° 28 proposé par Tricotine en Avril 2010, pour les Croqueurs de mots)

---------------------------------------------------------------------

 (Archive)

Si j'avais un grenier

J'y mettrais toutes mes peines

Dans une malle remisée

Pour oublier la haine

 

Si j'avais un grenier

J'y mettrais mes cauchemars

Dans un grand sac noué

Pour une vie sans poignard

 

Si j'avais un grenier

J'y mettrais mes angoisses

Dans une valise fermée

Pour que malheur décroisse

 

Si j'avais un grenier

J'y mettrais toutes mes peurs

Dans un coffre, enfermées

 Pour un monde sans laideur

 

(Le défi n°28 de Tricotine était sur le thème du grenier en Mai 2010)

 

(Pour les Croqueurs de mots)

jeudi, 12 mars 2015

Jeudi en poésie

La belle attitude

Que l'impatience comme certitude

Les diatribes que l'on élude

Pour éviter les servitudes

Si l'avenir est trop rude

Nous chercherons un autre Sud

 

 (Pour Jeanne Fadosi et les Croqueurs)

 

Merci à Christine and The Queens pour l'inspiration

jeudi, 26 février 2015

Jeudi en poésie

« Créer, c'est résister. Résister, c'est créer. » 

Stéphan Hessel

------------------------------

Je crée pour résister aux angoisses de la nuit

J'écris pour que la lumière chasse les ténèbres

Car la noirceur ne peut chasser la noirceur

Je crée pour manifester mon existence sur terre

J'écris pour que l'aurore me tire du néant

Je résiste avec ma flamme et ma foi

 

Je crée pour résister au mépris et à la haine

J'écris pour que l'amour chasse la peur imbécile

Car la haine ne peut chasser la haine

Je crée pour que l'espoir éclaircisse l'horizon

J'écris pour que la clarté engendre la vie

Je résiste avec ma plume et mes vers.

 

 -------------------------------------------

"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."

 

 

18 Juin 1940. Charles de Gaulle

 

(Merci à Martin Luther King et à Ziad Medoukh découvert sur le blog de Dimdamdom pour l'inspiration)

 

( Pour les Croqueurs de mots )

jeudi, 19 février 2015

Jeudi en poésie

Courage

Paris a froid Paris a faim

Paris ne mange plus de marrons dans la rue

Paris a mis de vieux vêtements de vieille

Paris dort tout debout sans air dans le métro

Plus de malheur encore est imposé aux pauvres

Et la sagesse et la folie De Paris malheureux

C'est l'air pur c'est le feu

C'est la beauté c'est la bonté

De ses travailleurs affamés

Ne crie pas au secours Paris

Tu es vivant d'une vie sans égale

Et derrière la nudité

De ta pâleur de ta maigreur

Tout ce qui est humain se révèle en tes yeux

Paris ma belle ville

Fine comme une aiguille forte comme une épée

Ingénue et savante

Tu ne supportes pas l'injustice

Pour toi c'est le seul désordre

Tu vas te libérer Paris

Paris tremblant comme une étoile

Notre espoir survivant

Tu vas te libérer de la fatigue et la boue

Frères ayons du courage

Nous qui ne sommes pas casqués

Ni bottés ni gantés ni bien élevés

Un rayon s'allume en nos veines

Notre lumière nous revient

Les meilleurs d'entre nous sont morts pour nous

Et voici que leur sang retrouve notre cœur

Et c'est de nouveau le matin un matin de Paris

La pointe de la délivrance

L'espace du printemps naissant

La force idiote a le dessous

Ces esclaves nos ennemis

S'ils ont compris

S'ils sont capables de comprendre

Vont se lever.

Paul Eluard, Au rendez-vous allemand (1944) © Les Éditions de minuit (2012).

________________________________________

J'ai choisi cette poésie et cette chanson par rapports aux événements qui se sont passé à Paris du 7 au 11 Janvier 2015. L'esprit de résistance se ressemble, quelque soit le lieu et l'époque.

 

dimanche, 01 février 2015

Le voyage de la plume

 

plume.jpg

 

Plume d’oiseau qui accomplit nos songes

Ainsi qu’un souvenir d’une enfance qu’on prolonge

 

Plume de l’eau qui glisse comme un cygne

A la présence altière et à la pensée digne

 

Plume de l’air qui plane comme un oiseau

La liberté  soufflée comme  un intime credo

 

Plume de terre qui encre nos énergies

Au fond  de nos abîmes apporte une accalmie

 

Plume de feu qui embrase nos nuits

Et qui dans nos jours noirs nous distrait de l’ennui

 

Plume d’auteur qui écrit nos humeurs 

Et de nos intentions est le simple sauveur

 

(Pour Ecureuil bleu)

dimanche, 11 janvier 2015

Résistance

Fleur de béton.jpg

La nature sera toujours plus forte que le bitume

Et la vie plus forte que la mort

Dussions-nous arroser cette vie de nos larmes

Et si c'est notre propre sang qui coule sur le béton

D'autres arroserons nos tombes de leurs larmes

Pour que la vie y trouve aussi son chemin

(Pour Mille et Une)

 

La caricature c'est notre culture.jpg

(Valérie Fourneyron)

 

jeudi, 08 janvier 2015

Jeudi en poésie

Poème argotique

 

Le temps qui passe

Les mots qui cassent

J'm'en balance

 

Les soucis et les torts

Les devis, les remords

Ne m' touchent pas

 

Les rides, les regrets

Les bides, les secrets

J'm'en cogne

 

Les paroles des cons

Et toutes les trahisons

J'm'en fou

 

De ma première chemise

Je m'en moque

Ne compte que celle que tu m'ôtes...

De tes mains.

 

(Pour les Croqueurs de mots)