Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 20 décembre 2012

Jeudi en poésie libre : Sous mon ombrelle

C'est la crise nous disent les médias

Les politiques, dépassés, de guingois

Moi, je m'abrite sous mon ombrelle

Pendant qu'ils parlent, qu'ils causent, qu'ils jactent

Pendant qu'ils courent après le temps

Moi, je me promène sous mon ombrelle

Pendant qu'ils gagnent de l'argent

Pendant que fondent les glaces des pôles

Moi, je t'embrasse sous mon ombrelle

Pendant que les bombes tuent des enfants

Pendant qu'on assassine pour un dieu

Moi, j'écris sous mon ombrelle

C'est la crise, la précarité

La fin du monde est pour bientôt

Moi, je m'endors sous mon ombrelle

 

dimanche, 16 décembre 2012

La salle à manger de ma mère

 
Il s'y trouve un buffet "Henri II"
Dont les portes grinçantes
Racontent à qui sait entendre
Qu'elles n'ont pas oublié
La voix de mon grand-père
Et le rire de mon père
 
Il s'y trouve aussi une table de bois
Qui se souvient très bien de tous nos repas
Et des visages heureux qui en faisaient le tour
Mes soeurs, ma mère et quelques chats
Lors des fêtes où venaient nous rejoindre les voisins
On partageait le peu, on s'amusait de rien
 
On y trouve également de vieilles chaises
Qui ont supporté nos pleurs et nos joies
Et de l'enfance tous les bonheurs
J'entends encore nos fou-rires
Quand de jeunes garnements
Les escaladent et s'y balancent
 
On y trouve encore un vieux canapé
Que mes parents avaient gagné en jouant au tiercé
A ces souvenirs ces meubles sont fidèles
C'est un passé heureux que toujours ils rappellent
On a torts de croire que les meubles ne savent que se taire
Ecoutez les donc conter et chanter la douceur d'autrefois.

(Pour Ecureuil bleu)

jeudi, 06 décembre 2012

Jeudi en poésie "libre"

Comme on est libre ce Jeudi et que j'adore les oiseaux qui était un des thèmes donnés par Suzäme au défi précédent...

Je ressors de mes tiroirs ce poème écris il y a de nombreuses années...


Je regarde les mouettes jouer avec la mer

Sur un épi béton que les flots colonisent

Déambulant ici comme dames altières

Elles picorent le lichen en guise de repas

Le retour d'une vague arrive à les surprendre

L'une se laisse emporter par les flots obstinés

Qui la ramènent enfin vers ce vert promontoire

Où elle reprend patte en redressant son bec


Tantôt l'une déploie ses ailes et sautille

Tandis qu'une autre s'enfuit en rasant les flots gris

Et pousse un cri strident comme puissant maléfice

Elle indifère les autres qui poursuivent leur tâche

En ce drôle de ballet qui enchante mes yeux.


(Pour Jill Bill et les croqueurs de mots)

jeudi, 08 novembre 2012

Au pied de mon arbre...

Au pied de mon arbre

Je souhaitais rester

Autour de la Terre

La vie m'a emmené

 

Je n'ai pas trouvé

Ce que je cherchais

Je n'ai rencontré

Que des âmes en peine

 

J'ai tant voyagé

Mes pieds s'en souviennent

Pour me retrouver

Au pied de mon arbre

 

C'est un lieu sacré

Un endroit unique

Pour m'y reposer

Heureuse et sereine

 

(Pour les Croqueurs de Mots d'OB)

Inspiré par les chansons de Cabrel "Les murs de poussières"

 


Francis Cabrel * Les Murs de Poussière * par musiclover4

et Brassens "Auprès de mon arbre"


Georges Brassens Mon Arbre par orlel

 

Comme je pars en Normandie demain matin je ne vais peut-être pas avoir le temps de visiter tout le monde, je finirai donc de vous lire Lundi soir.

jeudi, 01 novembre 2012

Rendez-vous

Rendez-vous amoureux

On se dévore des yeux

 

Rendez-vous de travail

Il faut bien que j'y aille!

 

Rendez-vous amical

Comme un chant de choral

 

Rendez-vous pour affaires

Et douleurs aux lombaires

 

Rendez-vous familial

Plus ou moins convivial

 

Rendez-vous cinq à sept

Grâce aux sites internet

 

Rendez-vous! Vous êtes cernée!

Ma série policière préférée

 

Rendez-vous d'écriture

Des défis à conclure.

 

(Pour les Croqueurs de mots d'OB)

mercredi, 24 octobre 2012

Clotilde

Clotilde était une reine

De la lignée mérovingienne

On dit qu'elle aimait Clovis

Et qu'elle su l'écarter des vices

Il se convertit grâce à Clotilde

Car très chrétienne était sa guilde

Elle était plus belle que Brunehilde

Et plus intelligente que Mathilde

Clotilde était une grande reine

Elle gouvernait les Francs et la Seine.

 

Clotilde1.jpg

 

 

(Pour le jeu de Jill Bill)

lundi, 15 octobre 2012

Mystère

Le mystère est pour moi une belle évidence

 

Des lettres dérobées, tracé confidentiel

Eclairent l'obscurité d'une humble assurance

 

Les chemins ténébreux que j'emprunte souvent

Sont pour mes maux secrets un jardin d'espérance

Mes mots s'y font discrets, furtifs et clandestins

Le silence y est roi et fruit de connaissance

jeudi, 04 octobre 2012

Les dimanches...

Les dimanches nappe blanche et repas délicat...

Les dimanches d'ennui, avec pluie, sans télé...

Les dimanches de sortie, belle robe, "mise en plie"

Les dimanches de marché, produits frais et pain chaud

Les dimanches en famille, on discute et on crie

Les dimanches en amoureux, sous la couette, mon chéri

Les dimanches à la messe, en sermon et hostie

Les dimanches sont les jours importants de notre vie.      

 

(Pour Lilou et les croqueurs d'OB)                                                   

jeudi, 27 septembre 2012

Jeudi en poésie

Mon secret comme un signe

C'est ce soudain silence

Et mon coeur qui susurre

En solitaire errant

 

Mes mots sont malaisés

Et mes muses absentes

Mélodie malhabile

Pour un mystérieux temps


(Pour les croqueurs de mots d'OB et Hauteclaire)

mercredi, 19 septembre 2012

J'attends...

Parce que je n'écris plus en ce moment...

 

J'attends que la vie soit l'encre de ma plume

J'attends qu'une étincelle taille mon nouveau calame

J'attends que ma main soit compagne de la joie

J'attends que la lumière m'inspire une autre fois

J'attends qu'une étoile guide à nouveau mes pas

 

(Merci à Mamalilou car c'est sur son blog que j'ai trouvé cette inspiration, ICI)