Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 10 août 2007

Rendez-vous avec un fantôme

Mon cœur qui bat au ralenti et s’épuise à t’attendre

 

Je ne suis que la veilleuse qui espère

 

Sous les paupières closes, un unique visage

 

Ma vie pour une sonnerie de téléphone

 

Ta voix comme musique de mes songes éveillés

 

Tous ces messages qui ne sont pas de toi

 

Dans mon âme un désir unique

 

Parfois j’étreins enfin ton corps, parfois…

 

Souvent je t’imagine, souvent…

 

Silence rempli par le tic-tac de mon cœur

 

Je n’ose plus rien faire que de t’attendre

 

Une vie qui se perd dans ces rendez-vous là

 

 

Jusqu’à ce que je décide de ne plus jamais t’attendre…

 

dimanche, 01 juillet 2007

Vampire

Dans la nuit de ma vie un vampire est venu

Il m'a volé mes rêves, mes désirs et mes mots

Comme un soudain orage il a tout emporté

Il me laisse à terre, engluée dans mes maux

En rappel du passé d'une plus intense douleur

Qui, celle-là, jadis avait failli m'occire

Je ne sais pas pourquoi il plana sur ma vie

Ténébreux corbeau noir, messager de la mort

Cadeaux empoisonnés que ses mots de velours

Que l'espoir chassera à la levée du jour

vendredi, 29 juin 2007

Insomnie

(à partir d'une note de Khanouff)

 

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Car je t'attends

Dans le secret de mon coeur je t'attends

Toi, dont je ne connais ni le nom, ni le visage

Parce que mon coeur est impatient que tu viennes

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Parce que les mots rebondissent dans ma tête

Ceux que l'on m'a dit, ceux que j'ai dis

Ils tournoient dans mon esprit

En sarabande obsessionnelle

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Parce qu'hier me semble lourd

Parce que demain me semble vide

Dans cet aujourd'hui je m'enlise

En boucle je repasse le film de ma vie

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Ce soir je ne suis que souffrance

J'ai oublié tous les conseils

Et tous mes principes de vie

Toute ma belle philosophie

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir

Je n'arrive pas à dormir...

samedi, 23 juin 2007

Oh! Vie!

Oh! Vie! Si tu savais comme je t'aime!

Je t'aime même quand tu me malmènes

Je t'aime quand tu te moques de moi

A chaque fois que tu blesses mon coeur

A chaque fois que tu piétines mon âme

Je t'aimerais toujours jusqu'à mon dernier souffle

Je n'ai pas peur de souffrir encore et encore

Je n'ai pas peur d'aimer à nouveau

Mon coeur exangue je te l'offre

Sur l'autel de mon espérance

Regarde comme il est courageux, regarde

Il bat encore malgré tes coups

Mon armure, je la laisse rouiller loin de moi

Je ne la revêterai pas cette fois

Je refuse le combat contre l'amour

Je refuse de faire le jeu de la haine à nouveau

Oh! Vie! Si tu savais comme je t'aime!

mercredi, 13 juin 2007

Résurgence

(se souvenir du passé pour apprécier le présent) 

Mon coeur est mort hier

Mon coeur est mort tant de fois

Tant de fois il renaquit

J'attendrais donc qu'il naisse à nouveau

Quand le parfum d'une rose

Réveillera mon odorat

Quand la beauté d'une rose

Illuminera mon regard

Quand le chant des oiseaux

Bercera ma solitude

Et me contera

La belle histoire de ma vie

En attendant,

Silencieuse je reste dans le désert de mon âme...

 

mercredi, 02 mai 2007

Vertige de mon coeur

Vertige de mon coeur en douleur

D'une vie qui ne peut rien m'apprendre

Une souffrance sans cesse ressuscitée

Je me suis inclinée au pied de ton indifference

Larmes répétitives en unique tempo

Comme une mouette engluée en bitume maritime

J'ai épuisé mes forces à vouloir traverser

Cet océan qui séparait nos étrangers rivages

Je renonce

Et le silence succède à mes élans de joie

Mon espoir est vaincu par le froid de ton âme.

mardi, 24 avril 2007

A l'encrier de mon inspiration

A l'encrier de mon inspiration

Mon encre se dessèche

Comment puiser ma maigre ration de mots?

Oublier l'aridité de mon écriture...

Je persévère

En immertion dans le dictionnaire

A la rime rigoureuse et austère

A l'horizon de mon fardeau

Triste écrivaine qui erre

J'attends

La visite nocturne de ma muse

Le frôlement de ses ailes sur mon coeur...

En l'écrin de notre union

Mon coeur se dessèche

Comment puiser ma maigre ration d'amour?

Oublier l'aridité de ma passion...

Je persévère

En immertion dans mes rêves

Au souvenir fugace et délétère

A l'horizon de mes sanglots

Triste amoureuse qui erre

J'attends

La visite nocturne de mon amant

Le frôlement de ses mains sur ma peau...

dimanche, 25 mars 2007

Les reproches silencieux

Les reproches silencieux

Des amants repentis

Folle passion reléguée

Au fond d'une penderie

De s'être trop frotté

Aux soucis quotidiens

De s'être caressé

Contre vents et marées

De s'être tant raconté

Ne reste que l'échos

De leurs tendres soupirs

Et plus un mot de trop

Plus une porte qui claque

Le temps les a figé

Et tous leurs rêves ont fui.

lundi, 19 mars 2007

Le chant des âmes perdues

J'entends le chant des âmes perdues

Qui errent en quête de tendresse

Enchaînées à leurs triste destin

Elles fredonnent pour oublier la peur

Et leurs coeurs,

Bruissant comme des orchestres

Intruments à vent qui respirent

Tambourins qui rythment les échos

Venus repeupler ma solitude.

 

(le premier vers est de La Petite Cerise, le reste est de moi)

jeudi, 15 mars 2007

Le doute la courbe

Le doute la courbe

Sous la voûte des étoiles

Souffle coupé, elle s'incurve

En arc de chair et de sang

La peur l'abaisse

Sur la terre peu fertile

Larme coulée, elle s'incline

En vassal de son tourment

Le vide l'envahie

Sous les ondes dilluviennes

Mot oublié, elle devine

En conteuse de boniment

Puis elle redresse obstinément son visage

Au regard d'un éclair nouveau...

 

(le titre est de Mandoue, le reste est de moi)