Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 juin 2014

Dernière danse

Sur ce chemin en ton absence

Je danse avec le vent, la pluie

J'erre au sein de l'indifférence

Se mêlent hier et aujourd'hui

 

Je sonde mon coeur sans indulgence

Je danse avec la peine, l'ennui

Dans tout Paris je m'abandonne

Se fondent le silence et le bruit

 

De la Défense à la Sorbonne

Je danse avec le jour, la nuit

Comme une furieuse amazone

Je tourbillonne et je m'oublie

 

(Inspiré par la chanson d'Indila "Dernière danse")

lundi, 30 septembre 2013

Pour une amourette

Tu veux t'foutre en l'air pour une amourette

Ses yeux revolver t'ont fait perdre la tête
Cette fille, crois-moi, n'est qu'une gigolette
Et ta tragédie n'est qu'une historiette
 
Arrête de pleurer, allons au bistrot
Nous y chanterons comme Escudero
Nous tordrons le cou à tous tes sanglots
Et tu oublieras ses tendres bécots
 
Allez viens, viens donc, jusqu'à la buvette
Y'a de la bonne bière et des chansonnettes
Des chansons à boire, des airs d'opérette
Des paroles à rire toutes guillerettes
 
C'est moi qui t'invite, j'ai un p'tit magot
Nous ferons les fous, plein de trucs idiots
Comme quand on était tous les deux jeunots
Et nous nous prendrons pour Escudero

(Pour Ecureuil bleu)

jeudi, 21 mars 2013

Jeudi en poésie : Les fleurs

Rose ravie au rameau rassurant du rosier vespéral

Sur le reposoir de mon coeur rompu, j'attends ma renaissance

Mes rêves d'amour sont mes remparts et mon ultime recours

 

IMG_1872.JPG


___________________________________

Rose d'humanité qui perle à ta paupière

Rêves fleurdelysés et pensées altières

Sentiments surannés des roses trémières

L'amour s'en est allée désoeuvrée et fière

 

Nono4.JPG



(Pour Quichottine et les Croqueurs de mots)

dimanche, 27 janvier 2013

Adieu

Nous avons dis adieu à nos rêves d’enfant

A nos espoirs brisés et à tous nos tourments

Et nous avons fermé la porte du jardin

Sur nos mots échangés et sur tous nos chagrins

La terrasse esseulée se souvient de nos rêves

De toutes nos batailles et aussi de nos trêves

Nous aimions tous les deux les roses trémières

Pour leur douce majesté et pour leurs tiges altières

Tu n’as pas su me dire, je n’ai su t’écouter

Nous nous sommes éloignés chacun de son côté

Nous nous laissions bercer par le chant du matin

Mais j’ai lâché ta main au détour du chemin.

 

(2007)

samedi, 01 septembre 2012

La fin de l'été

C'est la fin de l'été et je vais te quitter mon amour

Le ciel est bien trop lourd de nuages et de pluies

Le soleil devient sourd à toutes nos envies

Les roses sont fanées, les prunes sont mangées

Déplié et rangé, l'auvent de la terrasse

C'est la fin de l'été et je vais te quitter mon amour

Nous avons partagé notre dernier repas

Je suis déjà partie, au loin est mon esprit

Envolés les oiseaux vers de chaudes contrées

Il n'y a plus d'insectes pour venir butiner

Et puis ma main ne retient plus la tienne

C'est la fin de l'été et je vais te quitter mon amour


(Août 2007)

dimanche, 27 mai 2012

Encore (2)

Pour que tu m'aimes encore
Mon âme se déhonore
Invoquant magie noire
Et pernicieux grimoires

Pour que tu m'aimes encore
Des vêpres jusqu'à l'aurore
J'accepte de m'humilier
Et de me parjurer

Pour que tu m'aimes encore
Comme un puissant centaure
Je descends aux enfers
Et je loue Lucifer

Et si cela ne suffit pas...

Pour que tu m'aimes encore
Comme Ulysse ou Hector
Je sacrifierai Troie
Son peuple et puis son roi

Pour que tu m'aimes encore
Je serai Belphegor
Je hanterai tes nuits
Et ton coeur qui s'enfuit

Pour que tu m'aimes encore
Naîtra la mandragore
Qui t'ensorcellera
Me faisant Dalila...

dimanche, 13 mai 2012

Regrets

Ainsi je garde en ma mémoire...

 

Un tout petit brin de muguet

Un bouquet, dont le doux parfum

Vient soudain réveiller mon coeur

 

Un bouquet, dont le doux parfum

Une odeur qui a su te charmer

Mais en moi s'insinue la peur

 

Une odeur qui a su te charmer

Loin de moi, serein, libéré

Sans une larme ni un mot

 

Loin de moi, serein, libéré

Dans ce lieu où je ne suis pas

Mon souvenir te quitte déjà

 

Dans ce lieu où je ne suis pas

Emporte avec toi mes regrets

Et ce joli brin de muguet

 

 

samedi, 07 avril 2012

Comme on se croirait en automne...

Les fleurs du parc Henri Barbusse

Viennent me rappeller que naguère

Nous effeuillions la marguerite

Toi et moi sur ce banc de pierre

 

Dans la seule compagnie de l'automne

Mes pensées sont un enscensoir

Tandis que les feuilles et pétales mortes

Tournent dans la lumière du soir

 

Ainsi mon coeur s'endors pour un hiver

Car ses rêves de gloire sont consummés

A la craie blanche et noire il dessine

Le souvenir de nos ardeurs fanées.

jeudi, 17 novembre 2011

Fermer les yeux et croire

Fermer les yeux et croire

Que tu es là encore

Derrière moi, silencieuse

Comme une enfant heureuse

 

Le temps s'est arrêté

Tu ne m'as pas quitté

Ce n'est pas un oiseau

Qui chante le crépuscule

C'est ta voix que j'entends

Fredonner le printemps

 

Fermer les yeux et croire

Que tu es là encore

Derrière moi, silencieuse

Comme une enfant heureuse

 

Le temps s'est arrêté

Tu ne m'as pas quitté

Et ce n'est pas la brise

Qui souffle dans mon cou

C'est tes murmures qui frisent

Et tes baisers si doux

 

Fermer les yeux et croire

Que tu es là encore

Derrière moi, silencieuse

Comme une enfant heureuse

 

Je vais me retourner

Je vais prendre ta main

Je ne vais plus pleurer

Tu seras là demain...

(2009)


(Pour le Jeudi en poésie - ABC - Les croqueurs de mots)

 

 

mercredi, 27 juillet 2011

Les amants repentis

Les reproches silencieux des amants repentis

Folle passion reléguée au fond d'une penderie

De s'être trop frotté aux soucis quotidiens

De s'être caressé contre vents et marées

De s'être tant raconté ne reste que l'écho

De leurs tendres soupirs et plus un mot de trop

Plus une porte qui claque, plus un éclat de rire 

Le temps les a figé et tous leurs rêves ont fui.

(mars 2007)