Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 décembre 2016

Alep

Alep 1.jpeg

Dans les décombres d'Alep

Vous pourrez me trouver

Là où tous les "Grands" du monde

M'y avaient abandonnée

 

Je succombai sous les bombes

Dans un immense charnier

Devant les yeux de ce monde

En direct à la télé

 

Maudites démocraties

Je ne serai pas vengée

De ceux qui creusèrent ma tombe.

Je suis votre dignité.

Alep 2.jpeg

Alep 3.jpeg

lundi, 05 septembre 2016

On a pris l'habitude

On a pris l'habitude

de sortir dans les rues, de se rassembler, d'allumer des bougies

On a pris l'habitude

d'écrire des messages à la craie, de faire des petits dessins

On a pris l'habitude

de dire qu'on les emmerde et qu'on n'a pas peur (même si on a peur quand même car on n'est pas idiot)

On a pris l'habitude

de pleurer et de rire, de rester en silence

On a pris l'habitude

de voir des hommes armés partout, de laisser fouiller nos sacs et nos bagages

On a pris l'habitude...

jeudi, 28 avril 2016

Ceux qui le furent...

Ceux qui le furent, heureux, jusqu'à l'ultime seconde

Ont-ils su qu'ainsi ils perdaient la vie?

Ont-ils pensé à ceux qu'ils abandonnaient?

Ont-ils eu des remords ou bien des regrets?

Ceux qui le furent, vivants, jusqu'au moment dernier.

lundi, 18 janvier 2016

Janvier meurtrier

Il souffle un vent glacé

Qui couvre les coeurs lassés

Nos yeux sont fatigués

D'avoir autant pleuré

Soudainement emportés

Ces artistes admirés

Cruel mois de Janvier

N'auras-tu donc pitié?

 

PS: malheureusement je viens d'apprendre un nouveau décès, celui de l'écrivain Michel Tournier, que j'avais étudié au lycée ("Vendredi ou les limbes du Pacifique"). 19/01

vendredi, 20 novembre 2015

Coeur de ville

Profitant du chemin qu'il reste à parcourir

J'arpente toutes les rues, cherchant un avenir

Je dévale les marches, j'avance dans le noir

Sur les murs je cherche quelques traces d'espoir

Les jours et les saisons, hier ou bien demain

J'effleure de la main le mobilier urbain

Dans ma quête sans fin je n'ai qu'un seul désir

J'écoute le silence et je m'attends au pire

Défilent les images, un voyage dans la nuit

Les sons de la cité dansent comme une pluie

En quête d'un meilleur, je bouscule le hasard

La ville et ses secrets devient mon étendard.

 

(Inspiré de la chanson "Le chrome et le coton")

(Texte écrit avant les attentats)

jeudi, 13 août 2015

Tsunami

 

Tsunami-1.jpg

(www. domtomactu.com)

 

Dans les flots rugissants notre amour s'est noyé

Elle a tout emporté cette vague géante

Nous rappelant ainsi que tout est éphémère

Fragiles passagers aux habitats précaires

Vulnérables pantins des forces océaniques

Flux et reflux vitaux ne sont pas maléfiques

Arrogantes atlantides, nos oeuvres ne sont rien

Contre vents et marées nous sommes dérisoires

Un peu d'humilité nous serait salutaire

Occupants temporaires de la puissante Terre

 

(Pour les Croqueurs de mots)

mercredi, 05 août 2015

Aux sombres héros...

Aux fiers marins en galère

Qui ont pu parcourir les océans livides

Ceux revenus de l'enfer

La vie leur a donné un clair regard lucide

 

Aux ténébreux de naguère

Qui déclament les vers des pièces d'Euripide

Des ondes défiant la colère

Et fuyant sous les coups de la Faucheuse avide

 

Aux sombres héros de l'amer

Qui ont su traverser les océans du vide

A la mémoire de nos frères

Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide

 

Aux oubliés éphémères

Qui sacrifièrent leur vie en quête d'Atlantide

Gardiens de tous les mystères

Naufragés dans la peine et créateurs candides

 

A tous les hommes de mer

Intimement unis aux étendues liquides

Qui sillonnent notre sphère

Pour que tous les poètes aient des rêves splendides

 

(Inspiré par la chanson de Noir Désir)

(Du 1er au 6 Août je suis dans un lieu où il n'y a pas de connexion internet)

jeudi, 30 juillet 2015

Navires en détresse

A l'heure où les navires se trouvent en détresse

Les marins, les martyrs renoncent à leurs promesses

Soudain leur avenir semble délire d'ivresse

 

A l'heure où les vaisseaux cheminent en perdition

Les fiers matelots sombrent en désolation

Ils pensent à leurs amours avec grande affliction

 

A l'heure où les bateaux s'abandonnent au péril

Tous les navigateurs regrettent leur exil

Ils prient pour que Marie leur procure un asile

 

(Pour les Croqueurs de mots)

 


Noir Desir - Aux Sombres Héros par <a

 

 (Bien que le chanteur de Noir Désir ait commis un crime affreux, j'aime toujours cette chanson. On peut aimer l'oeuvre et ne pas aimer l'artiste.)

Aux sombres héros de l'amer
Qui ont su traverser les océans du vide
A la mémoire de nos frères
Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide

Always lost in the sea
Always lost in the sea
(BIS)

Tout part toujours dans les flots
Au fond des nuits sereines
Ne vois-tu rien venir ?
Les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici
Et arrêtaient d'écrire...

Always lost in the sea
Always lost in the sea
(BIS)

Ami, qu'on crève d'une absence
Ou qu'on crève un abcès
C'est le poison qui coule
Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes
A l'intérieur des foules.
Aux sombres héros de l'amer
Qui ont su traverser les océans du vide
A la mémoire de nos frères
Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide...

Always lost in the sea
Always lost in the sea
(BIS)

 

jeudi, 05 mars 2015

Jeudi en poésie

J'entends l'orage qui s'annonce

Sur mon chemin croissent les ronces

Je fais semblant, je ne comprends rien

Sous mes pieds l'ombre revient

Ce monde ne tient pas debout

J'entends l'orage qui s'annonce

Tant d'efforts pour que je respire

Devant moi se décèle le pire

Le ciel coule sur mes yeux

Je ne fais aucun aveu

De mon livre je ne sais la fin

J'entends l'orage qui s'annonce...

 

(Pour Jeanne Fadosi et les Croqueurs)

 

Merci à Christine and The Queens pour l'inspiration

 

Par rapport aux commentaires : soyez rassurées, il n'y a rien de personnel dans ce texte.

 

lundi, 05 mai 2014

Falbalas

On s'était dit des choses

Que l'on ne tiendra pas *

Promesses que l'ose

Qu'on oublie pas à pas

Des serments et des gloses

Qu'un vent emportera

Alors se fanent les roses

Et les mots des Judas

Les humains disent des choses 

Et ils ne les tiennent pas

Alliances, traités ou proses

Ne sont que falbalas

 

( * Entendu dans une chanson de Julien Doré, qui m'a inspiré ce poème)

 

Julien Doré.jpg

La chanson s'appelle "Paris-Seychelles"

""On s'était dit des choses
Que l'on ne tiendra pas
Le temps que l'eau se pose
Sur nos ronces lilas"