Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 mai 2010

2e chance

Ancien jeu (30/05). Sans limite de temps.

Ecrire un poème ou une prose commençant ou finissant par "On n'est riche que de ses amis"

comme dans la chanson de Calogero.

Vous pouvez changer le sujet (je, tu ...) et écrire amies à la place d'amis.


Vous pouvez aussi créer un visuel sur ce thème.


19 participations à lire et à relire :

La participation de Reinette...et celle de Nicole...Riche de Scooby...et de Sarah Frane...Riche de Sam...et d'Edensland...Riche de Déborah...et d'Arlette Philbois...Riche de Sylvia (en commentaire)...et de Pilouchi...Riche de Rayon de soleil...et d'ABC...Riche de Sylvia...
et de Fransua... Riche de Laure H.... et celui de Laura (en commentaire)...Ma participation est ICI...
Riche de Ninon...et d'Aubert 59...Riche de Jakline...

On n'est riche que de ses amis

Les miens se nomment Didier, lecture et poésie

Loin de toutes les apparences de l’hypocrisie.

Avec mes amis, je nage dans l’extase et la fantaisie ;

Celle de Nerval, Baudelaire et leurs poèmes choisis.

Nous oscillons ensemble entre béatitude et frénésie.

Sur leurs prouesses de talent et d’amour, je m’extasie.

Ce sont mes amis et c’est d’eux que j’enrichis ma vie.

Laura

 

Après avoir lu ou relu les 19 anciennes versions vous pourrez écrire la votre. Ceux qui ont participé la première fois peuvent bien sûr écrire une nouvelle version.

 

Riche de Jill Bill...et de Coockers...

samedi, 17 avril 2010

J'ai perdu

Je me suis égarée sur les chemins

Qui menaient de l'enfance aux lendemains

J'ai subi tant de pertes, de chagrins

La vie m'a dépouillée de mon destin


Disparues les douces espérances

J'ai perdu l'envie de la danse

Abandonné aussi par la chance

En perdition mon coeur se balance


Mon âme éprouvée se languit

Elle m'a enlevé tant d'amis

Cette belle insensible, la vie

Errante esseulée me voici


Démunie sur mon chemin de croix

Mes rêves engourdis par le froid

Mes désirs oubliés et pantois

Mes mots et mes vers sont tout de guingois.