Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 avril 2017

Non au FN

Madame Le Pen les opposants aux boues rouges ne sont pas sensibles à votre démagogie

 
Olivier DUBUQUOY
France

Olivier DUBUQUOY vient de publier une mise à jour sur la pétition «Interdire les rejets toxiques en mer et à terre - Boues Rouges » sur Change.org

30 AVR. 2017 — Madame Le Pen
les opposants aux boues rouges ne sont pas sensibles à votre démagogie et à cette politique spectacle que vous affectionnez tant. Le FN ne sera jamais une solution contre les pollutions et encore moins pour protéger la santé et l'emploi de nos concitoyens.
Ce parti de la haine et de la désinformation fait à nouveau preuve d’opportunisme en période électorale en effectuant cette visite surprise à Gardanne.

Il suffit de lire votre programme pour découvrir une vision totalement ringarde de l'écologie.

Ci dessous quelques passages entres guillemets tirés de votre projet et nos réponses : http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/a...


MLP : « La question écologique ne peut ignorer celle de la politique énergétique que compte mener la France. En dehors de l’énergie hydraulique, les énergies dites « vertes » ne sont aujourd’hui pas réalistes en l’état »

Réponse des opposants aux boues rouges : Faux, il suffit de lire le scénario Negawatt pour se rendre compte que les énergies renouvelables sont réalistes : https://negawatt.org/Scenario-negaWatt-2017


MLP : « L’écologie ne doit en aucun cas être synonyme de décroissance. Il convient au contraire de ne jamais négliger les implications des mesures écologiques sur la croissance économique, en visant systématiquement les décisions écologiques les plus favorables au développement de l’économie nationale."

Réponse des opposants aux boues rouges : Faux, le monde n’est pas binaire avec la croissance d’un côté et la décroissance de l’autre il existe aussi des centaines d’alternatives qui permettent de construire d’autres modèles (économie sociale et solidaire…)

MLP : « Du fait de l’aggravation de la crise, les préoccupations des Français sont aujourd’hui d’abord tournées vers le court terme (baisse du pouvoir d’achat, hausse dramatique du chômage, dérive des finances publiques). Pourtant l’écologie, préoccupation de long terme par excellence, compte beaucoup pour nos concitoyens qui s’interrogent sur l’avenir de l’environnement que nous allons laisser à nos enfants. »

Réponse des opposants aux boues rouges : L’écologie est une urgence elle ne concerne pas uniquement les générations futures mais notre génération. L’écologie n’est pas a opposer à l’urgence sociale, il s’agit souvent de la même urgence.

 

                              ----------------------------------------------------------------

En vingt fiches techniques, Mediapart propose une expertise complète du programme du Front national et de sa candidate, Marine Le Pen

https://blogs.mediapart.fr/la-redaction-de-mediapart/blog/170212/fn-notre-contre-argumentaire-en-acces-libre

20:51 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (2)

samedi, 25 mars 2017

Politique tic

"On a les hommes politiques que l'on mérite", dit le philosophe André Comte-Sponville

                                 -----------

Michel Wieviorka ("Le Point")

(cliquez sur les noms pour accéder aux articles)

 

"Toute nation a le gouvernement qu’elle mérite"

Joseph de Maistre (XVIIIe s)

 

"Un politicien pense à la prochaine élection. L'homme d'Etat, à la prochaine génération."

James Freeman Clarke

 

21:23 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (3)

lundi, 26 décembre 2016

Hommages

armée rouge.jpeg

 

  • L"Ensemble Alexandrov armée de terre a été fondé en 1928 sous la tutelle du ministère de la Défense russe, c'est un des ensembles appelés "Choeurs de l'armée rouge". Cet ensemble par leur chef Alexandre Alexandrov est celui qui avait écrit la majorité des thèmes de l'Armée Rouge. Il fut aussi le premier ensemble militaire à avoir être créé. Le 25 décembre 2016, la quasi-totalité de ses choristes a périt dans un accident d'avion.

----------------------------------------------------------------------------

george michael.jpeg

 

George Michael

(1963  - 2016)

 

 

 

20:19 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (2)

vendredi, 22 avril 2016

Vacaciones

zen7.jpg

Ne pas déranger, j'suis en vacances en Normandie, à plus!

07:51 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (5)

mardi, 22 mars 2016

Résister en chantant : "Bruxelles bruxellera toujours"

"Résister avec ses pieds"

Dans les années 1930 de jeunes allemands résistaient à la dictature nazie en sortant pour danser sur des musiques de jazz (interdites car américaines et jouées par des noirs), ils s'appelaient les Swing Kids.

 

"On peut résister en dansant
On peut résister en chantant

On peut résister en écrivant

On peut résister en dessinant

...
On peut résister en vivant, tout simplement."

 

 

07:48 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (2)

samedi, 20 février 2016

Vacances j'oublie tout...

Ce blog est en vacances.

Vacances.jpeg

06:05 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (9)

vendredi, 15 janvier 2016

Hommage

alan rickman.jpg

                  Alan Rickman (fevrier 1946 - janvier 2016)

19:28 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (3)

lundi, 11 janvier 2016

Hommage

                                     

David Bowie.jpeg

 

     David Bowie Janvier 1947- Janvier 2016

09:12 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 28 décembre 2015

Pour finir l'année en humour

Une petite note pour vous raconter comment, aujourd'hui, je suis devenue exhibitionniste, à 51 ans. Je suis allée passer une IRM (pour mes rhumatismes) - en ce moment je passe ma vie à faire des radios, des échographies et des IRM (dans l'espoir de trouver l'origine de mes douleurs : rhumatismes, tendinite, arthrose, sciatique...n'en jetez plus la coupe est pleine) - . Après avoir failli m'endormir dans la salle d'attente ou j'ai attendu une heure, un homme, aimable comme une porte de prison, me demande de me dévêtir dans une petite pièce puis vient me rechercher et me fait sortir en slip (et rien d'autre) dans le couloir qui mène à la salle d'IRM. Quand je passe une radio la petite pièce où on se déshabille a une double porte et on sort directement dans la salle des radios, mais là, non. Il faut d'abord passer par un couloir, sur lequel donnent de nombreux bureaux aux portes ouvertes et remplis de monde, du personnel médical uniquement (du moins je l'espère). Dans le couloir, il me tend négligement un "vêtement d'hôpital", vous savez le truc qu'on enfile et qui reste ouvert derrière pour montrer votre cul à tout le monde, que j'enfile en toute hâte, à l'envers et qui reste donc largement ouvert devant (car je ne suis pas une minette maigrichone). C'est donc ainsi, demi couverte, les nibards en bataille, que j'ai franchi les derniers mètres qui me séparaient du carcan salvateur que représentait alors la machine IRM. Heureusement pour moi, tout ceci s'est passé dans un brouillard réconfortant puisque sans mes binocles je ne vois rien. Enfin, si demain, vous voyez la photo sur le net d'une pauvre femme en slip qui écarquille les yeux comme un hibou, il y a de grandes chances pour que ce soit moi!

slip.jpg

http://thorgard.fr/blog/photographie/

07:03 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (12)

samedi, 14 novembre 2015

"Je ne veux pas avoir peur"

Ma fille qui a 22 ans va souvent à Paris pour ses études d'art dramatique ou pour ses loisirs mais heureusement hier soir elle était dans notre ville de banlieue sud. Voici ce qu'elle a écrit sur Facebook :

 

" J'avais peur hier, hier j'avais peur de louper la Séance de 21h pour voir "Spectre" avec mes meilleurs amis, puis je suis arrivée à l'heure, j'ai rigolé, boudé, rigolé, encore et encore, et passé un super moment, puis un sms étrange reçu "40 morts", "mais non ?!" me dis-je, on n'y croit pas, on sort de la salle, on rallume tous nos portables, des dizaines et des dizaines de sms, d'appels, le cauchemar, la peur.
C'est l'hécatombe.
Je reste collée jusqu'à 3h devant ma télé en me disant "peut-être que demain je me réveillerai et que ce ne sera qu'un cauchemar ?".
Je me réveille tôt ce matin, j'ai rêvée que j'étais un otage, des enfants mouraient devant moi, c'était bientôt mon tour, j'essayais de fuir, j'ai fuis en me réveillant.
Je me connecte et au lieu de statuts drôles, je tombe sur des dizaines et des dizaines de messages de peur.
Mais je ne veux pas avoir peur, ni fuir, ni pleurer au lieu de rire. Je les emmerde. Je vais voir mes amis aujourd'hui, marcher lentement dans les rues, rire mais rire et si je n'y arrive pas, car le chagrin l'emportera, les autres jours et cela jusqu'à la fin, je rirais, toujours aussi fort, toujours aussi bruyamment et en le partageant le plus possible.

J'espère que le monde changera, et que tout s’arrangera. Et ce que j’espère plus que tout, c’est que vous me comprendrez quand je vous dit que même si je ne vous connaîs pas, même si je n’ai jamais eu l’occasion de vous rencontrer, de rire avec vous, de pleurer avec vous ou de vous embrasser, je vous aime. De tout mon cœur. Je vous aime."

07:42 Publié dans Vous dire | Lien permanent | Commentaires (9)